Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : le 30 juin 2019 se passera «encore» dans la méditation !

RDC : le 30 juin 2019 se passera «encore» dans la méditation !

This post has already been read 224 times!

La RD Congo semble se départir de ce contexte où l’on pouvait apercevoir dirigeants politiques et  population partager des moments de convivialité, en marge de la solennité nationale du 30 juin, date d’accession du pays à la souveraineté nationale et internationale. Seulement, ces défilés militaires qui se faisaient chaque année devant le Chef de l’Etat et ses invités ne sont plus qu’un souvenir lointain. Cette date historique est commémorée, depuis peu, dans la méditation. Il y a de quoi à susciter un débat. Car, c’est depuis le 30 juin 2016, à Kindu, dans la province du Maniema, en présence de l’ancien Président Joseph Kabila, que la patrie de Lumumba-Mzee, a pu célébrer sa dernière fête de l’indépendance, marquée par un défilé militaire majestueux.

A l’instar de trois dernières années, il n’y aura pas de défilé militaire le 30 juin 2019 pour la commémoration du 59ème anniversaire de l’accession de la RD Congo à l’indépendance. Selon des sources concordantes, cette annonce a été faite par Basile Olongo, Ministre ad intérim en charge de l’intérieur et sécurité. «Les autorités ont décidé que la fête soit plutôt organisée en 2020 pour le 60ème anniversaire, le 30 juin 2019 se passera dans la méditation», martèle Basile Olongo.

Toutefois, précise-t-il, le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, va prononcer un «discours à la Nation » qui sera  retransmis par la RTNC, la grande télévision nationale.

Polémique

En effet, si en 2018, le défilé militaire du 30 juin a été annulé pour des raisons politiques et sécuritaires, en plein cœur de la période préélectorale déjà surchauffée ; aujourd’hui, l’argumentaire renvoyant ladite célébration l’année prochaine pour le  60ème anniversaire semble tenir le bout. Une grande frange de la population voulait à ce que ce premier défilé militaire sous l’ère du nouveau Président Félix Tshisekedi Tshilombo, soit organisé obligatoirement. Toutefois, au-delà de ce report, d’autres estiment que la raison principale dudit report serait l’incapacité de gestion des finances publiques du nouveau régime. Puisque l’annonce de ce renvoi intervient au moment où un rapport attribué au ministère du Budget, daté du 31 mai dernier, fait état d’un dépassement conséquent des dépenses de fonctionnement de la présidence de la République depuis le début de l’année civile. Ce rapport, qui a suscité plusieurs réactions sur  la toile, fait montre qu’en cinq mois seulement, la présidence aurait déjà consommé 98% du budget annuel qui lui est alloué, soit près de 132 milliards des Francs congolais dépensés, pour un budget annuel de 134 milliards de Francs congolais (77,10 millions de dollars).

Lamuka en marche

Les jours passent et 3 jours nous séparent du 30 juin. Alors que Basile Olongo parle d’une célébration dans la méditation, cette dernière pourrait, malheureusement,  être compromise par la plateforme politique Lamuka dont Fayulu, Bemba, Katumbi et Cie sont des animateurs. Lamuka projette de marcher pacifiquement ce même jour de l’anniversaire de l’indépendance de la RDC, question de faire entendre la voix de l’opposition qui se veut républicaine, à travers toute l’étendue du territoire national. A l’allure où vont les choses, il sera difficile que le gouvernement central actuel puisse obtempérer à la demande de la plateforme Lamuka au cas où cette dernière ferait sa demande.

Merdi Bosengele