Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Avec le financement de la Banque Mondiale : le CFEF et l’AZES procurent un nouveau terrain de football aux jeunes de Maluku

Avec le financement de la Banque Mondiale : le CFEF et l’AZES procurent un nouveau terrain de football aux jeunes de Maluku

This post has already been read 206 times!

Les jeunes de la commune de Maluku ont désormais un nouveau terrain de football. C’est grâce à un financement de la Banque Mondiale que la Cellule d’exécution des Financements en faveur des Etats Fragiles (CFEF) a procédé à la construction de ce tapis de football, pour compenser à la destruction de l’ancien terrain de la communauté Inkene, dans le cadre de l’aménagement de la zone économique spéciale de Maluku. L’inauguration de ce nouvel esplanade, devant un parterre des résidents de cette périurbaine de Kinshasa, est intervenue le vendredi 5 juillet par la délégation des agents de la CFEF, accompagnée du Chargé des missions de l’Agence des Zones économiques spéciales (AZES). Un motif de satisfaction pour les jeunes de Maluku qui estiment que cette nouvelle acquisition revêt une importance de taille. Car, grâce à ce terrain, ils peuvent retrouver un champ de loisir et se passer de mauvaises pratiques, surtout qu’ils sont dans la période des grandes vacances.

Cette inauguration s’est passée dans une ambiance conviviale et chaleureuse, après que Terre Jaune et Longange, deux équipes de football de cette municipalité,  aient joué une partie, en présence de leurs hôtes. Très satisfaite et ravie, la communauté Inkene reconnaissante, a salué ce geste si admirable de la Banque Mondiale et de ses Partenaires, autant que les donateurs se sont aussi réjouis de leur mission bien accomplie. Un mur a été aussi construit, pour ce faire, autour du nouveau terrain d’Inkene, afin de servir de garde-fou et séparateur d’avec la Zone économique spéciale. Ce  projet financé  par la Banque Mondiale a été rapidement parachevé non seulement pour indemniser cette communauté mais aussi en vue d’atténuer les incidences négatives sur la jeunesse de ce coin, comme l’acuité du phénomène KULUNA et toute forme de délinquance qui prédominent dans plusieurs coins de la capitale.

Remise des cadeaux

A la fin du match, Monsieur Lungungu Alain, Coordonnateur de la CFEF  a procédé à la remise de deux jets de vareuses ainsi que deux ballons comme cela a été demandé par les jeunes d’Inkene. « Nous sommes très contents d’avoir accompli notre mission, celle de vous remettre votre terrain que nous avons pris pour des missions bénéfiques du pays », a indiqué Alain Lungungu. Et de poursuivre : « nous vous demandons de prendre soin du mur que nous avons construit pour protéger le terrain et nous permettre de faire notre travail. Ce que nous faisons pourra être bénéfique pour d’aucuns d’entre vous, qui pourront venir travailler dans les entreprises que nous allons incessamment créer, une fois le travail terminé. C’est pourquoi, il est de votre devoir de veiller sur la protection et du mur de votre terrain, et de celui de la zone économique », a martelé le Coordonateur de la CFEF.

Remerciement et promesse

De leur côté, les jeunes  habitants de cette périphérie ont manifesté leur joie et ont loué cette action de la Banque Mondiale. « Nous sommes très flattés et plus que contents du geste d’amour que vient de nous monter la Banque Mondiale (…) Le fait de nous rendre notre terrain dans un délai aussi favorable nous rend  fiers », a avancé un jeune joueur de l’équipe Terre jaune.

Le  Chef coutumier  du quartier n’est pas resté bouche bée. Il a quant à lui remercié l’accomplissement de la promesse. « Nous vous remercions d’avoir accompli ce que vous nous avez promis. Nous vous souhaitons seulement bon vent dans ce projet qui pourra booster le développement de notre commune et pourquoi pas de tout le pays. En tant que responsable de ce coin, je demande donc à tous les habitants de soutenir cette idée en posant des gestes constructifs et non ceux de la barbarie. Et, je tiens personnellement à rendre un hommage déférent à la Banque Mondiale qui n’arrête de soutenir notre pays », a-t-il déclaré.

Le Chef de bureau de la décentralisation et affaires coutumières, représentant de la commune de Maluku, Pesa Mpembeke Banza a lui aussi réitéré les remerciements à la Banque Mondiale pour leur nouvelle acquisition et a promis aux réalisateurs du projet ZES ainsi qu’aux agents de la CFEF son soutien inaliénable et la protection du mur de séparation du terrain de foot.

La Pros.