Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : les Politiques opportunistes seront reçus après la publication du Gouvernement

RDC : les Politiques opportunistes seront reçus après la publication du Gouvernement

This post has already been read 277 times!

L’opportunisme politique est  un fléau qui mine le progrès de la RD. Congo. Lorsque l’on observe les comportements  des politiques et même lorsque  l’on fait une étude sur eux, il y a lieu  de décrypter les rouages des chefs de Partis et Regroupements politiques et leur ligne politique pour constater, bien-sûr,  qu’il y a des contradictions flagrantes. Habiles et ambitieux, les politiciens Congolais ont le prototype parfait des dirigeants populistes qui font souvent volte-face dans certaines circonstances. Félix Tshisekedi a été abandonné au summum de la conquête du pouvoir. Une caste de ces politiciens  avait réussi  à attirer plus de candidats vedettes qui salivaient déjà au prestige de la banquette du pouvoir. C’est le Symptôme d’une démocratie malade, des opérateurs politiques qui se font embarquer par le vent pécuniaire. Les mêmes ont les yeux tournés vers Fatshi.

Ils étaient avec Fatshi hier dans le combat de lutte pour le Changement. Aujourd’hui, ils se bousculent au portillon du président pour solliciter une audience pour être reçu pour les uns, d’autres, s’illustrent par des publications de déclarations. Les sources bien identifiées font savoir que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, tient au nom de la lutte mener plusieurs années dans l’opposition rencontrer tout le monde. Il se dispose, par ailleurs, à les recevoir après la publication de son gouvernement.   

En effet, en République démocratique du Congo, le peuple congolais est  confronté à des carriéristes politiques qui quittent souvent le navire s’ils n’ont pas le poste prestigieux convoité ou même quand ils constatent que le ciel est brumeux dans leur démarche. Le tableau des hommes politiques congolais  présente une mouvance d’opportunistes qui n’ont en tête que le pouvoir et ils  sont prêts à toutes les compromissions sur leurs valeurs et leurs convictions. Anciens fidèles de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, alors président de l’Union pour la démocratie et le progrès social, certains avaient fait le choix, à cause de l’argent, de rapprocher à une plateforme conduite par le Président Moïse Katumbi. Prêt à se  nourrir à n’importe quelle auge en autant qu’ils aient le poste convoité avec émoluments et limousine.

Se comportant comme vainqueur, certains chefs de Partis politiques ont mené leur barque comme des PDG d’usine en embauchant des cadres sur la base de la vision grandiose qu’il nourrissait pour développer  la RDC. Si nous parlions dans le vocabulaire vulgaire si cher aux Congolais, nous pourrions conclure rapidement que ces chefs politiques avaient manqué de profondeur.  Le pari de Ensemble en déclenchant la campagne électorale de 2018, avait constitué la première phase d’un réveil brutal pour ceux qui rêvaient un portefeuille regarni par les promesses de Ensemble au mieux de Lamuka.

En effet, Martin Fayulu  ne s’employait que par la vérité des urnes, mais il s’ingénie actuellement  à constituer une Institution pour travailler avec Fatshi. Il s’évertue éventuellement à justifier son incapacité à ne pas livrer ses promesses faites aux congolais.

Il ne peut en être autrement avec des carriéristes sans vision et qui sont prêts à promettre la chose et son contraire pour obtenir un poste en faisant fi au charisme d’un homme politique de Félix Tshisekedi.  Il y a plus de chance de trouver des gens aux idéaux élevés dans les autres formations politiques auxquelles on donne peu de chance de mettre leur compétence au service de la nation. C’est peut-être de ce côté que les Congolais devraient tourner leur regard pour se débarrasser des profiteurs politiques.

Peter Tshibangu