Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : Mgr Ambongo recommande à Tshisekedi de coaliser avec ses compagnons de Lamuka

RDC : Mgr Ambongo recommande à Tshisekedi de coaliser avec ses compagnons de Lamuka

This post has already been read 302 times!

Pour Mgr Fridolin Ambongo, le Président de la République, Félix Tshisekedi devrait continuer à travailler avec ses anciens amis de l’opposition. C’est l’un des points importants qu’il abordés lors de sa récente interview avec la Radio Vatican. Le Prélat catholique estime que le rapprochement entre le Chef de l’Etat et ses amis d’hier lui faciliterait la tâche et surtout serait un coup de pouce pour éviter qu’il soit fragilisé par ses alliés du Front Commun pour le Congo. « Vu la délicatesse de la situation, il a tout intérêt à travailler avec ses camarades d’hier, ses amis de l’opposition. S’il tourne le dos à ses amis d’hier, ceux de l’opposition, cela le fragiliserait vis-à-vis de son allié au sein du pouvoir actuel, le Front Commun pour le Congo », a estimé l’homme de Dieu.

Cette interview était également une occasion pour l’archevêque de Kinshasa de réaffirmer la détermination de l’Eglise Catholique de collaborer avec le nouveau pouvoir. Pour lui,  cette collaboration est la voix par excellence pour bâtir un nouveau Congo. «Nous prenons le pouvoir tel qu’il est là et voir comment on peut bien tirer le meilleur pour le peuple de Dieu. Et c’est avec cet espoir que nous sommes allés échanger avec le Chef  de l’Etat et je dois dire qu’il voit les choses sous le même angle que nous. Il est disposé à collaborer  avec nous pour réaliser ce qu’il avait toujours comme rêve : Le peuple d’abord, qui était le slogan de son défunt père », rappelle Mgr Ambongo à la Radio Vatican.

Et d’ajouter : « C’est dans ce sens qu’en rencontrant le Président de la République, les évêques lui ont demandé de finaliser l’accord-cadre qui est sur son bureau, un accord qui a déjà franchi toutes les autres étapes et qui n’attend que la signature du Chef de l’Etat. Nous l’avons encouragé à le faire».

L’ombre de Kabila toujours présente

Le Prélat catholique est également revenu sur quelques points de désaccord entre la coalition FCC-CACH. Il a laissé entendre que ce désaccord existe du fait que l’ancien régime continue à tenir l’essentiel de leviers du pouvoir notamment, la possession de deux chambres du parlement, la CENI, la Cour constitutionnelle, la Police et les services secrets : « je me demande qu’est- ce qui reste au nouveau Président. Nous attendons d’abord la composition du nouveau Gouvernement qui va sortir et que nous attendons depuis pratiquement six mois. Ce retard signifie qu’ils n’arrivent pas à se mettre d’accord », a-t-il déclaré.

Au regard de tout cela, Mgr Fridolin Ambongo reste convaincu que le régime Tshisekedi n’est pas encore complètement libéré de la Kabilie.

Il a ainsi plaidé pour l’indépendance de la justice, comme colonne vertébrale d’un Etat. Ce, avant d’encourager le Président de la République à tout faire pour permettre à l’Etat congolais de jouir pleinement de ses attributs : « Le peuple congolais a choisi massivement le changement. Mais nous constatons, contrairement à ce choix du peuple, que c’est l’ancien système qui continue. Alors notre intervention, c’est de rappeler à ceux qui sont là, quelle que soit la nature de leur coalition, qu’ils sache que le peuple veut un changement et qu’ils ne bloquent donc pas cette volonté du peuple », a conclu le prélat catholique.

Gaston Kisanga