Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

ANCL : Jules-Bavon Mwamba prévient que la candidature de Thambwe Mwamba est une «provocation au Peuple»

ANCL : Jules-Bavon Mwamba prévient que la candidature de Thambwe Mwamba est une «provocation au Peuple»

This post has already been read 127 times!

Qui de Alexis Thambwe Mwamba, choix de Joseph Kabila, Autorité morale du Front Commun pour le Congo (FCC) et de Modeste Bahati Lukwebo, Patron de AFDC/A sera élu pour succéder au Président Léon Kengo wa Dondo au perchoir de la chambre haute du Parlement lors de l’élection qui se tiendra à la session extraordinaire du Parlement ?  A l’Alliance pour la nouvelle Classe Libérale, son Président national  Jules-Bavon Mwamba n’est pas favorable au choix opéré sur la personne d’Alexis Thambwe Mwamba par son autorité morale. Il considère que c’est une provocation au peuple congolais, au regard de leur gestion calamiteuse qui a mis la RDC à genou et de ses démêlées judiciaires. Il déplore le fait que l’autorité morale du FCC n’ait pu penser aux intelligences de jeunes que regorge sa plate-forme.

Le premier affirme avoir reçu de nombreux soutiens de membres de sa plateforme politique, le FCC. Le second tiendrait à une déclaration et se défini comme le candidat des sénateurs par excellence. En réalité, le FCC est plus divisé que jamais et l’espoir de ses membres de résoudre la question du conflit sur l’élection du président du sénat  paraît compromis.  A moins que leur Autorité morale ne trouve une autre solution. Ce qui est peu probable. Cette situation ne laisse pas indifférent d’autres formations politiques. C’est le cas de Jules-Bavon Mwamba, président de l’Alliance pour la Nouvelle Classe Libérale, ANCL en sigle, qui suit de près la situation politique au sein du FCC et qui risque, a-t-il indiqué, de bloquer le développement du pays. Lors de son point de presse qu’il a animé le week-end dernier au sein du siège de Puna au sujet de la mise en place du bureau définitif du Sénat, il a expliqué que son parti politique qui milite pour le renouvellement de la classe politique congolaise et qui se bat pour imprimer une nouvelle vision intelligente dans l’agora politique n’est pas favorable au choix de l’honorable Alexis Thambwe Mwamba pour diriger le Sénat. Il considère que c’est une provocation aux yeux du peuple congolais. ‘’Ce n’est pas un choix qui peut avancer le pays’’, déclare-t-il d’abord. Il souligne ensuite que : ‘’Ce sont les mêmes personnes, mêmes personnalités qui ont mis le pays à genou qui reviennent aux postes clés du pays’’. A l’ANCL, on ne croit pas que le pays n’a que les mêmes figures dans cette famille politique. Le président de l’ANCL, Parti politique membre des Forces politiques alliées de l’Udps, pense que la politique doit être ouverte à la nouvelle génération de tout bord. Par ailleurs, il interpelle la jeunesse à s’engager sérieusement dans la politique pour démontrer les limites de ceux qui ont déjà géré ce pays. ‘’Ils n’ont rien à donner à la population que la médiocrité, la corruption, l’échec et le freinage du développement ’’. Bien que c’est une cuisine interne au FCC, Jules-Bavon Mwamba  estime que l’Autorité morale du FCC devrait opérer un choix judicieux, en présentant une autre figure que le candidat Alexis Thambwe Mwamba à la présidence du Sénat. Selon lui, ce candidat n’a fait que ‘’tourmenter la population’’. De ce point de vue, il est d’avis qu’il faut présenter un sang nouveau dans le rang de la jeunesse du PPRD au mieux des personnalités qui ne sont pas trempées dans les dossiers sales. Il fallait puiser dans la marmite de nouvelle génération politique, une nouvelle intelligence politique et un esprit politique nouveau que regorge cette plate-forme.

Dans le cadre de la coalition FCC-CASH, il a souhaité que le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, par son charisme, puisse s’impliquer mais malheureusement, pour lui, il a déclaré que la démocratie à ses caprices. Celles de ne pas s’ingérer dans les affaires dont on n’est pas concerné. Au vue de ce qui se passe, il déplore: ‘’on ne peut pas emprisonner tout un peuple’’.

Peter Tshibangu

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com