Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

[Suspendu ou auto-exclu du FCC] Bahati : vers un pari risqué !

[Suspendu ou auto-exclu  du FCC] Bahati : vers un pari risqué !

This post has already been read 437 times!

*Ç’en est donc fini avec la petite guéguerre autour de la multiplicité des  candidatures à la Présidence du Sénat. Le FCC qui réitère son soutien à Alexis Thambwe Mwamba a décidé d’en découdre avec la confusion. Ainsi, au terme d’une déclaration dévoilée hier, à Kinshasa, a-t-il constaté l’auto-exclusion de Modeste Bahati de ses rangs. Or, ce dernier, selon des sources interposées, a pris acte de sa suspension à durée indéterminée et confirmé, en même temps,  sa candidature à la Présidence du Sénat. Donc, le moment venu, il devra affronter Alexis Thambwe, le candidat avalisé par Joseph Kabila, l’Autorité Morale du FCC, dont l’ombre plane, pourtant,  sur la majorité au Sénat. Seul contre tous, la démarche de Bahati apparaît, aux yeux des maints analystes, comme un pari risqué.

Rébellion ?

Des réunions se sont multipliées. Des conseils ont été donnés. Puis, enfin, 24 heures lui ont été  accordées pour qu’il se dédise et qu’il reconsidère sa position.

Mais, Bahati, pour des raisons de conviction,  n’a daigné y accorder  le moindre crédit, ni plier  l’échine. Agissant en jusqu’auboutiste, il a maintenu, mordicus, sa candidature à la Présidence du Sénat.

Ce qui a été considéré comme un acte de rébellion, un manque de considération à l’égard de l’Autorité Morale du FCC, une tentative de toucher aux symboles de la sacralité du Chef.

Voilà pourquoi, tirant les conséquences fâcheuses de cette obstination inconsidérée, les sociétaires du FCC ont levé l’option de lui infliger une suspension à durée indéterminée. Ils ont constaté, par ailleurs, son auto-exclusion, selon le communiqué lu,  à cet effet, par Jean-Lucien Bussa Tongba, au nom du FCC.

Car,  après une réunion à laquelle il aurait pris part  ce lundi 8 juillet 2019, le leader de l’AFDC & Alliés a brillé, curieusement,  par l’absence à  la poursuite, ce mardi 9 juillet 2019,  des délibérations autour de la clarification de la position du Front Commun pour le Congo,  sur les candidatures déclarées à la Présidence du Sénat.

Mais, du côté de l’AFDC & Alliés, le Bureau Politique ainsi que lui-même, Modeste Bahati,  maintiennent la candidature dans cette course effrénée  vers le Perchoir du Sénat.

L’on y promet, cependant,  un combat démocratique, une lutte légale et saine pour briguer ce poste-là.

Donc, toutes choses restant égales par ailleurs,  Alexis Thambwe Mwamba trouvera sur son chemin,  Bahati, devenu,  apparemment,  moins modeste dans ses ambitions.

LPM

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com