Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

AFDC-A : l’aile Modeste Bahati se vide !

AFDC-A : l’aile Modeste Bahati se vide !

This post has already been read 1205 times!

Les lignes bougent au sein du regroupement politique AFDC-A, et ce, après la suspension à durée indéterminée du Sénateur Modeste Bahati Lukwebo du Front Commun pour le Congo (FCC). Et pourtant, pas plus tard que le samedi 13 juillet 2019, à travers une déclaration rendue public, certains présidents des partis membres du regroupement AFDC et Alliés ont refusé de ‘’sacrifier leurs intérêts sur l’autel des ambitions politiques d’un seul homme’’, à l’occurrence, le professeur Modeste Bahati. C’est dans cette foulée que l’Alliance des Démocrates pour le Progrès Social (ADPS) de Tharcisse Loseke ainsi que le Parti Travailliste (PT) de Steve Mbikayi, ont décidé de se conformer à la décision de l’Autorité Morale du FCC, Joseph Kabila, en ce qui concerne la désignation de l’ancien Ministre de Justice, Alexis Thambwe Mwamba comme candidat au poste de Président du Sénat.

Tenez ! Le jusqu’au-boutiste Modeste Bahati se dit de reprendre son autonomie vis-à-vis du Front Commun pour le Congo (FCC) qui, justement, l’a suspendu à une durée non connue par lui-même. Véritablement, le chemin de non-retour est tracé entre l’inamovible président de l’AFDC-A, Bahati Lukwebo et le FCC de Joseph Kabila. La rupture semble être définitive. Il reste que c’est de la poudre aux yeux des non-avertis, estiment les observateurs. Le professeur Bahati poursuit bel et bien le bras-de-fer engagé contre le FCC. Par ailleurs, il vante ses 145 élus, soit 44 Députés nationaux, 70 Députés provinciaux, 13 sénateurs ainsi que 2 gouverneurs et 7 vice-gouverneurs. Suffisant à son avis pour réclamer des ministères conséquents et des entreprises d’Etat auprès de la coalition de Tshisekedi-Kabila. Déjà, le mercredi 10 juillet 19 dernier, à Meriba Hôtel à Kinshasa, certains présidents des partis politiques membres de l’AFDC-A avec leur Autorité Morale, Bahati Lukwebo ont ainsi décidé de boire le calice jusqu’à la lie, en défiant le FCC à l’élection du bureau définitif du Sénat. visiblement, les bons moments passés ensemble, entre Bahati et le FCC appartiennent d’ores et déjà au passés.

Contradiction…

Le Parti Travailliste (PT) de Steve Mbikayi, est la 2ème force politique de l’AFDC-A en termes de nombre d’élus après AFDC, a renouvelé sa loyauté à l’Autorité Morale du FCC, Joseph Kabila. Selon Steve Mbikayi, deux lignes politiques diamétralement opposées au sein du regroupement AFDC-A, le PT ne se sent pas concerné  par de prise des positions et toutes les démarches entreprises par l’aile dissidente du regroupement. Le Bureau du PT soutient et invite tous les présidents membres de l’AFDC-A de revenir à la raison en vue de recréer l’harmonie au sein du regroupement AFDC-A. En outre, le bureau du Parti Travailliste a demandé à la coordination du FCC de tenir compte de cette réalité dans le partage des responsabilités. Sous d’autres cieux, l’Alliance des Démocrates pour le Progrès Social (ADPS) de Tharcisse Loseke a décidé de se conformer à la décision de l’Autorité Morale du FCC, Joseph Kabila, en soutenant l’ancien Ministre de Justice, Alexis Thambwe Mwamba comme candidat au poste de Président du Sénat.

Christian Okende