Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

FOPHAC : Me Patrick Pindu plaide pour la ratification du Protocole à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des PVH

FOPHAC : Me Patrick Pindu plaide pour la ratification du Protocole à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des PVH

This post has already been read 311 times!

Malgré les instruments juridiques tant nationaux qu’internationaux, Me Patrick Pindu, Coordonateur du Forum des Défenseurs et Organisations des Personnes Handicapées en Afrique Centrale et dans les Grands Lacs « FOPHAC», ne cesse de dénoncer la discrimination que subissent les personnes vivant avec handicap en Afrique central, particulièrement en RDC. Constat fait, certaines PVH et des autorités politico-administratives ne maîtrisent pas ces instruments. C’est la raison pour laquelle il a organisé hier, mercredi 17 juillet 2019, dans la salle de conférence de la paroisse Notre Dame d’Afrique située dans la commune de Lemba, une session d’information et de formation des OPH et des institutions publiques sur le Protocole à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique. Thème retenu : «Comprendre le Protocole à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique, une nécessité en matière de promotion et de protection des droits des personnes vivant avec handicap en Afrique Centrale : cas de la RDC ». En effet,  ces assises ont été organisées avec l’appui technique et financier, entre autres, de National Endowment for Democracy (NED), Word Movement for Democracy, ODR et le Bureau conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme, en vue de pousser le Gouvernement Congolais à ratifier cet instrument juridique garantissant spécialement les droits des personnes handicapées à l’échelon régional et de pouvoir le mettre en œuvre pour un avenir meilleur des PVH dans les milieux Ruraux et Péri-urbain en RDC.  Lisez, ci-dessous, l’intégralité du mot de circonstance du directeur exécutif du FOPHAC.

 

MOT DE CIRCONTANCE DU DIRECTEUR EXECUTIF DU FOPHAC A L’OCCASSION DE LA SESSION D’INFORMATION ET DE LA FORMATION DES OPH ET INSTITUTIONS PUBLIQUES SUR LE PROTOCOLE A LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L’HOMME ET DES PEUPLES RELATIF AUX DROITS DES PERSONNES HANDICAPEES EN AFRIQUE

Kinshasa, le 17 juillet 2019, salle de conférence de la patoise Notre Dame d’Afrique de la commune de Lemba

  • Monsieur le Bourgmestre de la commune de Lemba ;
  • Monsieur le Représentant de l’Union Africaine en RDC ;
  • Monsieur le Représentant de la SADC en RDC ;
  • Distingués invités à vos titres et qualités respectifs ;

Dans le pays d’Afrique Centrale  et de Grands Lacs, les personnes vivant avec handicap sont objet de discrimination, privées de tous les droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elles ont la difficulté de participer pleinement aux activités  de la vie en société, précisément à la vie publique et politique. D’où plusieurs actions efficaces doivent être réalisées à tous les niveaux, pour améliorer la situation des vies de cette catégorie de personnes, et les gouvernements doivent s’impliquer et intégrer dans les programmes et stratégies pertinents du développement durable et harmonieux la question sur le handicap ; afin de remédier à cette situation désastreuse, qui entrave leur épanouissement.

En effet, dans les pays d’Afrique Centrale, en l’occurrence la République Démocratique du Congo (RDC), la situation des droits de l’homme des personnes vivant avec handicap est pire, étant donné qu’elles continuent  jusqu’à ce jour d’être objet de discrimination, marginalisation. Depuis plusieurs années, la cohorte des personnes en situation de handicap vivant dans les conditions déplorables est forte dans cet Etat. Nonobstant les avancées réalisées à travers quelques actions menées dans le cadre de la défense, promotion et protection  des droits des personnes vivant avec handicap, en l’occurrence la ratification par cet Etat de la convention relative aux droits des personnes handicapées, la majorité d’entre elles vivent dans les zones où la pauvreté reste encore un défi majeur. Leurs vies sont souvent menacées par des conditions extrêmement difficiles, telles que la discrimination,  le sous-emploi, la mendicité, la dépendance accrue, la pauvreté, etc. Les personnes vivant avec handicap ont souvent un accès difficile aux services sociaux de base, à l’éducation et à la formation professionnelle, ainsi qu’à des soins de santé de qualité. Ceci est pire en particulier chez les femmes, les jeunes filles et enfants vivant avec handicap.

Cependant, beaucoup  d’instruments juridiques internationaux et mêmes régionaux existent en matière de la promotion et protection des droits des personnes vivant avec handicap, tel que le Protocole à la charte africaines des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits  des personnes handicapées en Afrique, adopté récemment en date du 29 janvier 2018, à Addis-Abeba, en Ethiopie, un instrument juridique garantissant spécialement les droits des personnes vivant avec handicap, au niveau régional, et non ratifié par la RDC.

Ainsi, la majorité d’animateurs des organisations des personnes handicapées et des institutions publiques n’ont pas la connaissance de cet instrument juridique.

D’où le Forum des Défenseurs et Organisations des Personnes Handicapées en Afrique Centrale et dans les Grands Lacs, « FOPHAC » en sigle a organisé cette Session d’information et de formation des OPH et des institutions publiques sur le Protocole à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique, avec comme thème : «Comprendre le Protocole à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique, une nécessité en matière de promotion et de protection des droits des personnes vivant avec handicap en Afrique Centrale : cas de la RDC», en vue de pousser le Gouvernement Congolais à ratifier cet instrument juridique garantissant spécialement les droits des personnes handicapées à l’ échelon régional et de pouvoir le mettre en œuvre pour un avenir meilleur aux PVH dans les milieux Ruraux et Péri-urbain en RDC.

Je recommande aux décideurs Congolais  de s’engager pour mettre en œuvre les résolutions et recommandations, qui résulteront des travaux en ateliers au cours de cette activité, afin d’une amélioration effective des conditions des personnes en situation de handicap.

Enfin, au nom de toutes les personnes vivant avec handicap, nous adressons nos vifs remerciements à toutes les institutions publiques particulièrement à la CNDH, ainsi qu’aux ONGDH et les OPH qui ont accepté de s’unir à nous pour l’organisation de ces assises, et enfin à nos Partenaires Techniques et Financiers tels que National Endowment for Democracy (NED), Word Movement for Democracy, ODR et le Bureau conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme.

Je dis et vous remercie !

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com