Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Fikin : des soldats envahissent des pavillons, la population s’inquiète !

Fikin : des soldats envahissent des pavillons, la population s’inquiète !

This post has already been read 898 times!

La présence d’un groupe d’hommes en uniforme,  occupant certains pavillons  de la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN), inquiète la population vivant aux alentours de cet établissement public. D’après certains témoignages recueillis sur le lieu, c’est depuis la période électorale que ces militaires ont envahi cet endroit culturel et de divertissement à standard international.

Quoi que débarqués dans cet endroit, dans le but de sécuriser le processus électoral de décembre 2018  dans cette partie où devrait notamment s’effectuer la  compilation des résultats, ces soldats, par leur présence remarquable dans les pavillons 12, 13,14, et 16, rendent morose l’atmosphère des festivités, alors que l’on navigue en pleine période des vacances.

Déjà, tout semble paralysé. Rouverte si souvent au mois d’août de chaque année, pour permette de bonnes détentes pendant ces vacances, la FIKIN risque de ne pas accueillir du monde pour 2019. Outre la présence des militaires, il n’y a non plus un semblant des préparatifs idoines pouvant présager la réouverture des activités pour cette année. Jeux, sites dignes pour enfants et détente de tout genre sont quasi inexistants. Les différents pavillons, alors que le mois de juillet court déjà vers sa fin, souffrent de non-fréquentation jusque-là. Et ce, que ce soit par les requérants des stands ou par des simples curieux. Et donc, les simples présences remarquables sont celles des militaires. Ces derniers qui, faut-il le souligner, se sont multipliés, avec de nouveaux nés, durant les quelques mois, depuis leur arrivée.

Aujourd’hui, au-delà du constat amer de votre rédaction, plusieurs quidams  interrogés indiquent, dans la même foulée, que la FIKIN ressemble à un pandémonium, au regard de son état d’acuité.

Inquiète non seulement de la présence des soldats mais de l’incertitude quant au lancement des activités pour 2019, la population environnante demande aux autorités de pouvoir prendre des dispositions légales pour déplacer ces hommes en uniformes et relancer cette foire.

Jimmy Sita