Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

‘’Afrique et l’ordre néolibéral planétaire’’ : Freddy Mulumba entrevoit l’émergence à travers l’éducation de la femme et une bonne politique écologique

‘’Afrique et l’ordre néolibéral planétaire’’ : Freddy Mulumba entrevoit l’émergence à travers l’éducation de la femme et une bonne politique écologique

This post has already been read 110 times!

Le Professeur Freddy Mulumba a mis à la disposition du monde littéraire un nouvel ouvrage dénommé  « l’Afrique et l’ordre néolibéral planétaire ».  Cet opus a été baptisé le vendredi 2 août dernier à Béatrice Hôtel, au cours d’une cérémonie ayant réuni plusieurs hautes personnalités politiques, scientifiques, culturels, etc. D’emblée, l’auteur voit ce livre comme une panacée pour l’indépendance intégrale du continent africain, à travers l’autonomie monétaire, l’idéalisme religieux, la création d’une nouvelle classe d’élite jeune et l’appropriation des valeurs africaines.

Freddy Mulumba a tablé sur la ‘’déshumanisation’’ de l’africain qui, selon lui, est partie de la révolution industrielle avec la colonisation économique, la traite des noirs et le capitalisme. D’où, la nécessité est-elle de promouvoir une éducation qualitative reposant sur les valeurs africaines, c’est-à-dire, bien éduquer la femme, entretenir l’espace écologique de la région.

Dans son exposé, l’auteur a fait une rétrospection sur les différentes préoccupations d’une majeure partie de la population congolaise qui, souvent, cherche à savoir la voie pouvant mener au développement. Dans cette foulée, il a laissé comprendre que l’éducation de la femme congolaise demeure cette solution capable de changer l’homme congolais et la société congolaise et, par ricochet, favoriser l’émergence de la RD. Congo. «Lorsqu’une maman donne un chemin à suivre ou la manière d’être à un enfant, il le sera. C’est ainsi que dans la société juive, la pensée que la maman donne à son enfant donne la possibilité à l’enfant de réussir, étant donné que la maman éduque et montre la route à l’enfant», a-t-il expliqué.

Poursuivant son discours, Freddy Mulumba a insisté sur le fait que le Congo constitue une puissance écologique. Et normalement, il devrait être aussi une puissance touristique. Cependant, il a regretté que la politique écologique et touristique congolaise demeure, d’après lui, catastrophique. Voilà pourquoi, a-t-il appelé tout le monde, dûment les autorités, à favoriser une bonne politique écologique pour attirer aussi les touristes. Ce qui concourra, à en croire ses propos, au développement tant recherché du pays. «L’écologie nous offre la possibilité de nous imposer. La puissance de la respiration planétaire qui est en notre possession constitue notre force. Ainsi, faut-il mettre une politique écologique et touristique se basant sur les intérêts nationaux sachant que notre poids écologique et touristique est énorme», a argumenté Mulumba Freddy.

Teddy Mbulu