Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Gouvernement : Constant Mutamba insiste sur la participation de la jeunesse

Gouvernement : Constant Mutamba insiste sur la participation de la jeunesse

This post has already been read 72 times!

De l’association des jeunes, en passant par le statut de mouvement citoyens jusqu’à devenir  regroupement politique en RD. Congo, la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC) n’a cessé de se battre pour ce qui constitue son cheval de bataille, à savoir : le renouvellement de la classe politique. Aujourd’hui membre du Front commun pour le Congo (FCC), cette formation politique qui, selon plusieurs observateurs, monte de plus en plus en puissance dans le microcosme politique congolais, n’entend point se dérober de son objectif. Dans son meeting organisé le 10 août au terrain Allemagne de Bandalungwa, en marge de la formation imminente du Gouvernement, le Président de la NOGEC, Constant Mutamba Tungunga, a insisté sur la participation conséquente des jeunes dans cette prochaine équipe gouvernementale qui sera dirigée par le Premier Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Après quelques années, Constant Mutamba, à l’image de l’entrée de Jésus-Christ à Jérusalem, est revenu dans son fief qui l’a vu naître politiquement, à savoir : la commune de Bandalungwa. Au terrain ‘’Allemagne’’ de cette municipalité, révolutionnaires, militantes et militants de la NOGEC ainsi que plusieurs jeunes venus de divers coins de la ville de Kinshasa se sont réunis pour écouter ce jeune trentagénaire dans le cadre de ce qu’il a dénommé ‘’Meeting de restitution politique : fin des négociations FCC-CACH sur la formation du Gouvernement’’.

Alternance démocratique au sommet de l’Etat, signature de l’accord FCC-CACH, consultations menées par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, les critères de désignation des ministrables ont construit l’almanach des points abordés par Mutamba Tungunga au cours de cette manifestation.

Parlant de la passation pacifique du pouvoir ayant consacré l’accession de Félix Tshisekedi à la Présidence de la République, le numéro Un de la NOGEC a salué le ‘’sens patriotique et la passion’’ qu’a Joseph Kabila, autorité morale du FCC, pour la RD. Congo. Il a fait savoir que le compromis trouvé entre le FCC et le CACH est une merveilleuse chose pour le pays, surtout que ces deux plateformes représentent deux pôles politiques dirigés respectivement par les deux Chefs d’Etat, entrant et sortant. En même temps, il a laissé comprendre que la coalition FCC-CACH démontre à l’opinion nationale et internationale que le changement et le développement du pays est possible quand l’unité règne entre tous.

Dans cette foulée, ce membre du FCC a insisté sur la participation des jeunes dans la gestion de la res publica. D’où, a-t-il  appelé le Premier ministre à nommer un grand nombre des jeunes, à la place des vieux qui ont, d’ailleurs, beaucoup travaillé sans apporter de révolution concrète au sein de la nation. Pour lui, la jeunesse représente des innovations dans le modus agendi, en faveur de l’Etat.

Plus que tout, il a recommandé la nomination des personnes intègres qui vont véritablement travailler pour l’intérêt du pays et non pour leurs propres intérêts.

Corneille Lubaki

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com