Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : la RVF vise à renforcer ses capacités du réseau des voies navigables

RDC : la RVF vise à renforcer ses capacités du réseau des voies navigables

This post has already been read 64 times!

Une visite guidée a été effectuée, le vendredi 9 août dernier, par l’Union européenne au chantier naval de Kinshasa où deux bateaux baliseurs sont en cours de construction. Cette descente constitue l’une des étapes importantes de la réalisation du Projet d’Appui à la Navigabilité des Voies fluviales et lacustres en République Démocratique du Congo (PANAV). Objectif, renforcer les capacités opérationnelles de la Régie des Voies Fluviales (RVF), dans l’entretien permanent du réseau des voies navigables du pays. Ce qui, sans doute, facilitera la navigation des bateaux de transports des biens et des personnes sur le bief moyen du Fleuve Congo, allant notamment de Kisangani à Kinshasa.

Arnold Jacques de Dixmude, Premier secrétaire de la délégation de l’UE en RDC, a laissé entendre que ‘’les bateaux vont œuvrer notamment, pour le balisage, la production de la cartographie, et le transport des moyens techniques nécessaires à l’entretien des installations, soit des balisages ou des portuaires‘’.

Une somme de près de 60 millions d’euros a été débloquée par l’Union européenne, sous la gestion du Ministère des Transports et voies de communication, en vue de mettre en œuvre le projet de construction des bateaux baliseurs qui auront justement pour mission de prélever l’hydrographie et l’hydrologie,  d’aménager et d’entretenir les voies navigables, les infrastructures portuaires et renforcer leurs capacités.

Un des responsables de la RVF a affirmé que ces bateaux baliseurs sont mis en place pour éradiquer les problèmes liés aux dangers que provoque le délabrement des infrastructures portuaires. Selon le gestionnaire des projets, Paul Wasumbuka, ces bateaux baliseurs travailleront d’assaut avec des canots hydrographiques dans le but d’effectuer le prélèvement de la profondeur des eaux et décrire les reliefs qui se trouvent sous l’eau et connaître les mouvements des eaux pour la mise à jour des albums de navigation. D’emblée, il convient de noter que le projet PANAV pourrait aller jusqu’en novembre 2020 afin de permettre à ce que tous les travaux en cours s’achèvent définitivement avant de passer le flambeau de la gestion totale à la RVF, selon la demande de la partie congolaise.

Ornella Muleka

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com