Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : les chefs coutumiers revendiquent un poste au prochain Gouvernement

RDC : les chefs coutumiers revendiquent un poste au  prochain Gouvernement

This post has already been read 406 times!

Il appert que les tractations sur la formation du gouvernement Ilunga Ilunkamba auront laissé beaucoup de surprises sur la scène politique congolaise. Tenez ! Alors que les listes de candidats ministrables sont déjà chez le Premier ministre, c’est une revendication supplémentaire qui vient de tomber. Les chefs coutumiers de 26 provinces du pays montent au créneau pour réclamer le ministère des affaires coutumières. Réunis devant le bâtiment de l’hôtel du gouvernement au cœur de la Gombe, ces responsables traditionnels demandent aux acteurs politiques de mettre en œuvre les lois du pays dont la Constitution qui leur donne le droit de gérer un Ministère au sein de l’exécutif national.

Visiblement, le prochain gouvernement, qui est le premier sous l’ère Tshisekedi, risque d’être provocateur. Après la remise des listes de probables membres qui constitueront le Gouvernement Ilunga, des voix s’élèvent de partout pour exiger un partage équitable du gâteau. C’est ce qui justifie la présence le week-end, d’une délégation de chefs coutumiers aux  alentours de l’immeuble intelligent pour déposer un mémo dans lequel ils demandent au Premier ministre de leur octroyer le Ministère des affaires coutumières. Dans cette même lignée, ces Chefs coutumiers  demandent la nomination de leur candidat qui n’est autre que Mfumu Bifima.

Pour faire entendre leur voix, ces responsables de coutume étaient munis de leurs tambourins traditionnels, des habits en raphias et autres accoutrements selon les traditions de chaque province.  Leur objectif était de rencontrer le Chef du gouvernement qui, depuis le mercredi 7 août, procédait à des consultations des différentes délégations en vue de la formation du gouvernement.

Pour certains, la voie menée est légale. «Par apport à la constitution de la République démocratique du Congo, cette constitution qui a été votée en referendum par la population en 2006, les choses ont évolué, nous sommes en l’an 2019. Il a été prévu, dans le cadre des réformes que les responsables coutumiers devraient arriver  à avoir tout un Ministère », se disent-ils. Face aux différents problèmes qui sévissent dans les provinces et autres coins du pays, la présence  d’un chef coutumier au Gouvernement demeure palliative, estime Manzukula. « Au Kongo central, plus des 80% des dossiers qui se passent au niveau des tribunaux sont des dossiers ayant trait aux domaines fonciers. Or, ce sont des problèmes qu’on peut résoudre si et seulement si l’on implique les chefs coutumiers en leur investissant de leurs responsabilités. Car, on ne peut pas prétendre développer un peuple si on bafoue sa culture», a-t-il martelé. Et d’ajouter : ‘’ cette revendication revêt un caractère mémorable par le fait qu’il met en avant plan la culture congolaise. Raison pour laquelle, il importe de mettre en place les reflets du savoir populaire qui n’est rien autre que les chefs coutumiers pour qu’ils arrivent à résoudre des problèmes et crises à l’interne’’.

Jimmy Sita