Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Epais brouillard !

This post has already been read 9020 times!

Les convives devraient encore prendre leur mal en patience. L’heure n’est donc point arrivée pour célébrer la nuit de noces. Puisque, après le dispatching des postes ministériels entre les deux partenaires FCC-CACH, coalition au pouvoir, voire le dépôt récemment des listes de personnalités ministrables par les deux coordonnateurs, grand est regret de constater que du rififi continue à persister au sein des composantes des deux familles. D’où, le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, devrait, à priori, prendre langue avec les autorités morales de ces deux structures politiques qui sont appelées à gouverner ensemble. Après quoi, le dernier mot reviendrait à Félix Tshisekedi, concernant  la signature de l’acte final devant sanctionner la publication du futur exécutif. Ce faisant, l’on pourra éventuellement  s’attendre à la fête, tout comme à l’enfer de feu qui pourrait s’abattre dans les cœurs de ceux-là qui n’auront pas trouvé satisfecit.

A telle enseigne que la mangeoire n’aura pas été réservée à tout le monde. Si cette réflexion semble être limpide, le mystère que regorge l’avenir, lui, demeure entier, causé par un épais brouillard.

En se projetant dans l’avenir, rien qu’à voir comment le tableau se présente aujourd’hui, il va falloir s’attendre à des fortes contestations de la jeunesse, à des frustrations incommensurables, et certainement, d’un probable rejet de certaines figures dudit gouvernement.

A la ferme de Kingakati, le FCC s’engagerait à retrouver cet équilibrage du quota, afin d’apaiser et de rassurer en même temps les cœurs de certains regroupements politiques déjà meurtris. Le feuilleton Palu et Alliés en dit long. A l’UDPS, les dissensions sempiternelles entre les clans Jacquemain Shabani et Kabund-A-Kabund, risqueraient d’atomiser finalement le patrimoine légué  par le feu Etienne Tshisekedi. Son fils, censé trancher cette affaire des postes, tel un pèlerin, s’est-il envolé à Dar es Salam, pour prendre part à la session du sommet de la SADC.

Dans l’entre temps, la nuit de noces n’est toujours pas au rendez-vous. Le parlement n’est pas jusque-là convoqué en session extraordinaire devant investir le futur exécutif. Passant en revue cette morosité, méfiance et toutes ces zizanies entre les enfants d’une même famille, et les exclus tels que le Bahati dont ses fameuses listes ministrables n’auront jamais arrivées sur la table de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, qu’adviendra-t-il après ?  L’épais brouillard plane plus que jamais.

La Pros.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com