Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Constant Mutamba : ‘’L’Autorité morale a invité les candidats ministrables à servir la nation et non se servir’’

Constant Mutamba : ‘’L’Autorité morale a invité les candidats ministrables à servir la nation et non se servir’’

This post has already been read 767 times!

Autorité morale du Front commun pour le Congo (FCC), Joseph Kabila Kabange a réuni, le mardi 13 août dernier, les chefs des regroupements de sa plateforme, en prélude de la sortie officielle du Gouvernement Ilunga Ilunkamba. Conscient non seulement  de la majorité parlementaire de sa plateforme mais aussi le rafle, par le FCC, de 42 postes au prochain exécutif, l’ancien Président de la République n’a pas, de manière littérale, tiré les oreilles des présidents des regroupements politiques, mais il a plutôt attiré leur attention sur le travail qui attend les ministres et vice-ministres qui feront partie de la prochaine équipe gouvernementale. D’après Constant Mutamba, président du regroupement politique Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC) et membre de la conférence des présidents du FCC, Kabila Kabange leur a donné un seul mot d’ordre, à savoir : servir la nation et non se servir. 

Sachant qu’au-delà de différents actes qu’ils peuvent prendre et entreprendre au nom du Gouvernement, les prochains 42 nommés représenteront aussi l’image du Front commun pour le Congo, l’Autorité morale de cette plateforme, à en croire Constant Mutamba, a voulu orienter, de façon claire et distincte, le comportement que devront afficher ceux-ci au sein de  l’exécutif. Et donc, l’ex-Chef de l’Etat a appelé les chefs de regroupements politiques à s’évertuer à servir les intérêts supérieurs de la nation et non leurs propres égos, en bafouant ceux du souverain primaire. «L’Autorité morale du FCC a réuni tous les chefs des regroupements autour de la formation du Gouvernement. Il était question pour lui de requinquer les troupes, en même temps de donner les orientations claires aux candidats sur l’attitude et le comportement à adopter. Le tout s’est résumé par un mot d’ordre : servir la nation et non se servir. L’imminence s’impose», a restitué le Président de la NOGEC.

Concernant la question liée aux choix des ministres du FCC, Mutamba Tungunga a souligné que les critères de désignation ou d’éligibilité à l’exécutif ont été adoptés par la conférence des présidents du FCC, à l’issue de quelques séances de travail. Il s’est donc agi du critérium lié au poids politiques, c’est-à-dire essentiellement, le nombre des élus ainsi que celui de la solidarité qui vise nécessairement la notion de fidélité ou encore de loyauté.

Par ailleurs, hormis les noms proposés par la coordination du FCC, un pourcentage a été réservé à la discrétion de l’Autorité morale de cette famille politique en tant que leader, a en outre noté ce jeune acteur politique siégeant comme membre au sein de la conférence des présidents.

Corneille Lubaki

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com