Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Que demande le peuple ?

This post has already been read 12425 times!

Aujourd’hui, au sein de l’arène politique RD. Congolaise, les douleurs d’enfantement se font de plus en plus sentir. Et, dans quelques jours, soit, dans quelques heures, ces dernières pourraient certainement engendrer une équipe gouvernementale dont le but ultime serait de procurer le bonheur à toute la population congolaise, sans différenciation des couleurs politiques. Oui, il y a longtemps que l’espoir a fait vivre. Désormais, le peuple congolais n’attend plus vivre de vains espoirs. Car, ‘‘L’espoir fait vivre, certes, mais qui vit d’espoir mourra de faim’’. Le Congolais veut vivre dans un climat de paix où l’insécurité et la maladie épidermique à l’instar d’Ebola, ne seront que de tristes souvenirs. Un monde où l’impunité deviendrait condamnable ou la corruption n’aura plus sa place de choix dans le système. Voilà, c’est la moindre des choses que le peuple demande.

A vrai dire, le Gouvernement Ilunga Ilunkamba qui sera composé de 65 membres dont 42 issus du FCC et 23 du CACH, conformément à leur accord de coalition gouvernementale, aura effectivement, du pain sur la planche. Son numéro 1, devra ainsi mouiller son maillot tel un meneur d’hommes. Il sera, de ce fait,  plus qu’obligé d’apporter un programme ambitieux et réel, capable de mettre d’accord les uns les autres devant la représentation nationale. Un programme à la grandeur du Grand Congo. C’est dans cette optique que les futurs animateurs de l’exécutif seront appelés d’y travailler sérieusement quant à l’applicabilité dudit programme  dans toutes ses formes. Y en a marre de démagogie qui, dans le passé, était monnaie courante. Encore faudrait-il rappeler, que la Session extraordinaire déclarée ouverte hier, à l’Assemblée nationale, dont la convocation concerne également l’audition du programme et l’investiture du Gouvernement, devra sans aucun doute, permettre à la représentation nationale d’endosser réellement sa responsabilité, tout en tenant compte des désidératas de l’ensemble de populations, en termes d’amélioration de leur vécu quotidien.

Les défis sont énormes. La lutte contre le chômage des jeunes dans toutes les provinces. L’accès à l’éducation, en général, et à la gratuité de l’enseignement fondamental, en particulier, ne doivent pas être qu’une simple promesse anodine. La construction ou réhabilitation des infrastructures, des barrages hydroélectriques ou de la centrale géothermique afin d’élargir l’accès de tous à l’énergie et de booster l’industrialisation du pays n’est nullement épargné, surtout en termes des grands travaux. Que dire des routes de desserte agricole ou du dragage des voies navigables pour sécuriser la mobilité dans certaines provinces ? Et la lutte contre la corruption ? Les survivants de la dernière mouture Ilunga Ilunkamba, qui seront connus dans quelques heures,  devront avant tout, servir, servir et servir les congolais lambda, de peur qu’ils se soient vomis par ces derniers  comme c’est fut le cas avec l’ancien régime. C’est donc de pied ferme que les honorables Députés attendent ce fameux Gouvernement, pour lui opposer, au regard de son programme, les véritables aspirations du peuple ici énumérées. Le débat sera houleux.

La Pros.