Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Côte d’Ivoire : la dépouille de DJ Arafat exhumée par ses fans

Côte d’Ivoire : la dépouille de DJ Arafat exhumée par ses fans

This post has already been read 685 times!

Ange Didier Huon alias Dj Arafat, décédé le 12 août dernier, est mort pour une deuxième fois le samedi 31 août, juste après son enterrement précédé des funérailles organisées avec toute solennité à partir du vendredi 30 août au stade Félix Houphouët-Boigny. En effet, un fait insolite s’est produit lors des hommages à cette star africaine, considérée comme le roi du Coupé-décalé. Sa dépouille a été exhumée par ses fans, communément appelés ‘’Les Chinois’’, juste après le départ des officiels de la police du cimetière de Williamsville où il était inhumé, quelques heures plutôt, Yôrôbô. Les membres de la ‘‘Chine populaire’’,  la base de Dj Arafat, ont agi, en guise de confirmation, afin de rompre la rumeur selon laquelle la bière exposée au stade ne contenait pas le corps de leur artiste.

Les fans n’ont pas seulement exhumés le corps, ils ont aussi ouvert le cercueil et même déshabillé l’artiste, pour vérifier ses tatouages. Au regard des vidéos qui ont circulé sur la toile, c’était donc des discussions entre ceux qui confirmaient qu’il s’agissait bien évidement de ‘’l’enfant béni de Dieu’’ et ceux qui  pensaient à une simple momie. Bref, un fait insolite.

A première vue, les fans, venus à grand nombre pour rendre des hommages mérités à Ange Didier Huon, ont fustigé le fait que les organisateurs, principalement le Gouvernement, les aient mis très à l’écart de leur star, alors que ce dernier avait l’habitude de communier  follement avec eux, lors de ces concerts.

A en croire un ‘‘chinois’’ réagissant à travers un média ivoirien, le Ministre de la défense, Hamed Bakayoko, parrain d’Arafat, devrait prendre des dispositions idoines pour laisser tous les fanatiques dire des adieux, à la manière de leur clan ‘’la Chine populaire’’. En même temps, il s’est insurgé contre le fait qu’il y aurait plusieurs corbillards lors de la procession du cortège funéraire. « Tout se passe toujours bien pendant ses concerts. Pourquoi nous arrache-t-on notre Yôrôbô aujourd’hui ? Même s’il est décédé, nous devons voir clair dans l’affaire. Comment cinq corbillards peuvent aller à l’enterrement d’un seul corps ? C’est du jamais vu», a lancé un fan avant qu’un autre ajoute : «Le corps que nous avons exhumé n’est pas celui du Dj Arafat. Nous avons toutes les preuves. C’est une momie qui a été enterrée. Arrêtez de vous foudre de nous».

De noter que les forces de sécurité ont surgi quelques temps après pour disperser tout le monde, avant qu’on ré-inhume le Daishikan, en toute quiétude et sérénité.

Par ailleurs, plusieurs grands noms de la musique ont rendu hommage à DJ Arafat notamment, les artistes congolais dont Fally Ipupa ou encore Bill Clinton. Ce dernier a presté pendant plusieurs minutes, afin d’honorer celui qui, sans rancune et sans honte, se réclamait comme son idole et qui reconnaît, en même temps, que la République démocratique du Congo est le foyer de la musique en Afrique.

Raphaël Mansangu