Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Affaires Coutumières : Eyrolles Michel Mvunzi Meya pour la restauration et le respect de l’autorité coutumière !

Affaires Coutumières : Eyrolles Michel Mvunzi Meya pour la restauration et le respect de l’autorité coutumière !

This post has already been read 323 times!

*Conscient du travail à abattre aux  affaires coutumières  notamment, au niveau de  la restauration de l’autorité coutumière, Eyrolles Miche Mvunzi Meya, Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, promet de s’y investir pour  garantir  la paix, l’unité et la cohésion nationale en RD. Congo. Rappelant  la loi n°15/015 du 25 août 2015 fixant les statuts des chefs coutumiers pour compléter l’arsenal juridique sur l’organisation territoriale, administrative et politique du pays, Eyrolles Michel Mvunzi réaffirme qu’elle doit  « être vulgarisée et appliquée dans son intégralité de manière à asseoir la paix dans notre pays et  pour éviter que les tristes évènements de Kamuina Sapu au Kasaï et de Yumbi au Maï-Ndombe ne se reproduisent ». Aussi, rassure-il d’offrir aux  autorités coutumières un travail de qualité et dans les meilleurs conditions possibles. Ci-dessous, lisez l’intégralité  de son discours tenu, hier,  lors de la remise-reprise.   

MOT DE CIRCONSTANCE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE MINISTRE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE DE L’INTERIEUR, SECURITE ET AFFAIRES COUTUMIERES CHARGE DES AFFAIRES COUTUMIERES A L’OCCASION DE LA REMISE-REPRISE

Permettez-moi avant toute chose à rendre grâce, Maître des temps et des circonstances qui a permis la réalisation d’un si grand rêve qui nous réunit en ce jour inoubliable dans mon parcours politique.

C’est aussi pour moi un réel sujet de légitime fierté de remercier le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui a porté son choix sur ma modeste Personne dans ce Gouvernement dont les critères de sélection ont été plus rigoureux. Y figurer, peut être un motif de fierté. Ce choix représente pour moi une lourde responsabilité dont je mesure l’ampleur en vue de matérialiser le programme du Gouvernement axé sur le redressement à partir de la base dans le secteur qui est le mien. C’est ici pour moi l’occasion de rendre un vibrant hommage à son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA pour la confiance placée en ma personne pour faire partie de son équipe gouvernementale.

Mes remerciements s’adressent également et particulièrement à l’Autorité Morale du FCC, Son Excellence Joseph KABILA KABANGE, Président de la République honoraire, pour avoir matérialisé sa volonté de promouvoir la jeunesse en portant son choix sur ma personne dans cette grande famille politique de beaucoup talents.

C’est donc pour moi, un grand honneur d’être élevé au rang de Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières chargé des Affaires coutumières au sein du tout premier Gouvernement après les élections ayant conduit à la toute première alternance politique et pacifique dans notre pays.

S’agissant du ministère dont j’ai le privilège de conduire, comme nous le savons tous, la crise des valeurs traditionnelles compte parmi les principaux maux qui, non seulement minent l’unité et la cohésion nationale, mais aussi hypothèquent le développement intégral, harmonieux et durable de la République Démocratique du Congo.

C’est pour cette raison que la Constitution du 18 février 2006, telle que modifiée à ce jour, reconnait l’autorité coutumière comme socle des valeurs traditionnelles. C’est ainsi que pour concrétiser cela, le législateur a été amené à voter la loi n°15/015 du 25 août 2015 fixant les statuts des chefs coutumiers pour compléter l’arsenal juridique sur l’organisation territoriale, administrative et politique dans notre pays. Cette loi doit être vulgarisée et appliquée dans son intégralité de manière à asseoir la paix dans notre pays pour éviter que les tristes évènements de Kamuina Sapu au Kasaï et de Yumbi au Maï-Ndombe ne se reproduisent. En même temps, il nous faut repenser des réformes courageuses susceptibles de faire des autorités coutumières des véritables partenaires au développement d’une part et, d’autre part d’apporter un réel appui à l’intégration et au développement des Peuples Autochtones.

Pour atteindre cet objectif, j’invite les agents et cadres du Ministère de ne ménager aucun effort pour qu’ensemble nous gagnions le pari du développement de notre pays dans le secteur qui est le nôtre.

Pour ce faire, mon crédo : « C’est le travail et rien que le travail bien fait ». Je vous rassure dores et déjà, je n’ai pour frère ou ami que les personnes qui sont conscientes de leur responsabilité et qui donnent le meilleur d’elles-mêmes pour s’acquitter de leurs obligations professionnelles.

De mon côté, je me battrai pour vous offrir un travail digne et dans les meilleures conditions dans la mesure du possible.

Je ne saurais clore mon propos sans rassurer toutes les autorités coutumières que je m’investirai personnellement pour que désormais, les politiciens ne s’immiscent plus dans la gestion des affaires coutumières. Dans cette perspective, les actions qui seront menées par mon Ministère auront pour finalité de restaurer le pouvoir coutumier et faciliter l’intégration des Peuples Autochtones.

Je serai enfin ingrat si je ne salue pas le travail abattu par mon prédécesseur.

Je vous remercie.

Eyrolles Michel MVUNZI MEYA

Ministre Délégué auprès du Ministère de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières chargé des Affaires coutumières