Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Remise-reprise au ministère de l’Environnement : Claude Nyamugabo promet de faire de la RDC un leader en Afrique

Remise-reprise au ministère de l’Environnement : Claude Nyamugabo promet de faire de la RDC un leader en Afrique

This post has already been read 67 times!

72 heures après leur investiture à l’Assemblée nationale, certains ministres du gouvernement Ilunga Ilunkamba ont procédé, le lundi 9 septembre 2019, à la remise-reprise avec ceux du gouvernement sortant de Bruno Tshibala. Au ministère de l’Environnement et développement durable, Claude Nyamugabo, le nouveau ministre, a procédé à la remise-reprise avec Malila Penge Apenala, le ministre intérimaire sortant.  Claude Nyamugabo a, avant tout, remercié le Président de la République démocratique du Congo, qui l’a nommé comme ministre dans le premier gouvernement de Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Il a, également, remercié le Président de son parti politique, PPRD, et autorité morale du Front Commun pour le Congo (PPRD), le sénateur à vie, Joseph Kabila Kabange qui a bien voulu qu’il soit présenté comme membre de ce premier gouvernement de l’alternance.

A cette occasion, Claude Nyamugabo a promis en priorité de faire jouer à la RDC son rôle non seulement en Afrique où elle détient plus de 50% de la forêt avec ses biodiversités très importantes mais également à travers le monde parce ce que la RDC fait respirer le monde après le Brésil. ‘’Notre pays devrait jouer son rôle de leader en Afrique et même au monde. Notre pays devrait également bénéficier des retombées du rôle qu’il joue : grand protecteur de la planète terre’’.

Il rêve de faire de l’Environnement un levier du développement de la RDC. ‘’Je vais tout mettre en œuvre sous le leadership du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour que nous ayons des retombées des grandes richesses que nous avons dans notre sous-sol et sur notre sol pendant qu’on nous demande de protéger la terre tout entière’’. Claude Nyamugabo crois au retour de la communauté internationale et des partenaires. Il a rassuré les partenaires qui soutiennent ce ministère que tout sera fait dans la transparence totale. Les assurances ont été, aussi, exprimées pour garantir le respect des engagements internationaux sous son mandat.

S’adressant à la société civile tout entière et particulièrement à la société civile environnementale, il a confirmé qu’ils ont les mêmes objectifs. Ils consistent à faire jouer à la RDC son rôle de leader en Afrique et dans le monde. S’agissant de la protection de l’environnement, il a déclaré : «Main dans la main nous allons réaliser les objectifs de ce gouvernement qui a été mis sur pied. Nous allons continuer à protéger notre biodiversité, veillée au respect de l’environnement».

Claude Nyamugabo a mis l’accent sur l’assainissement dont on ne parle pas beaucoup. Il a rappelé qu’à l’époque, c’était un grand service non seulement à Kinshasa mais aussi en province. L’accent sera mis, dit-il, sur l’assainissement au plan interne par le fait que ce ministère est transversal de part des relations directes avec d’autres ministères, à savoir : le ministère de l’Energie, Hydrocarbures, des Mines et tous les ministères qui auront les projets de développement dans notre pays parce qu’aucun projet ne réalisera sans la contribution, sans l’apport du ministère de l’Environnement sur le plan interne et extérieur.

Heureusement qu’il a des connaissances en diplomatie pour avoir été pendant deux ans Ambassadeur de la RDC auprès de l’Union Africaine, en Ethiopie et auprès de la Commission économique de Nations Unies pour l’Afrique. Ce grand carnet d’adresse sera mis, dit-il, à la disposition de la République afin que ce pays qui abrite beaucoup d’eau des forêts, la biodiversité, bénéficie des retombées de son rôle que Dieu lui a donné à jouer pour le plus grand bien du monde entier mais, également et surtout pour le plus grand bien du peuple congolais parce que notre slogan, c’est le Peuple d’abord.

Peter Tshibangu