Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Crocs-en-jambe !

This post has already been read 533 times!

D’un côté, c’est toujours la même chanson : « vérité des urnes ». De l’autre,  ce sont de   grandes réalisations qui sont attendues.  Des travaux d’infrastructures routières, la construction des hôpitaux et écoles publiques pour le bien de tous les congolais, y compris  ceux qui ont voté pour  Martin Fayulu ou pour  Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Le pays étant toujours le même, le destin le sera aussi.

D’où, l’on se demandera finalement où se trouve cette vérité ? Les réponses sont libres. Pendant que le président élu  démocratiquement par la majorité des congolais se plonge dans les allers-retours pour un seul idéal, le bien-être de toute la population RD. Congolaise, d’autres politiciens s’arrangent, par contre,  pour lui    mettre des crocs-en-jambe au processus du développement de la RDC, pays de Lumumba, de Kasa-Vubu, Kimbangu et j’en passe…

Certes,  cette visite de Félix Tshisekedi sur  le sol belge  rentre dans le cadre de l’amélioration de climat des affaires, de la paix et des relations bilatérales au profit des  milliers des  congolais.

Voilà  que «l’Infatigable et chercheur des vérités »  lance à distance des messages plus ou moins haineux et des critiques vis-à-vis de ce pays frère à partir de Kinshasa,  Félix Tshisekedi traverse, lui,  une période d’apogée, une  période qui redonne,  peu à peu,  le sourire aux congolais, au regard des différentes réalisations en cours  en si  peu de temps.

D’autres même parlent  d’une chute de popularité du côté de Martin Fayulu Madidi. L’heure est, plutôt,  au redressement de ce géant longtemps endormi par des immoralités de tout genre.

Il faut donc,  prêcher par les actes.  Autrement dit, le 5ème président de l’histoire de la RDC ou encore le deuxième issu des élections démocratiques avance, à sa manière. Aujourd’hui, il  sera reçu en audience par le roi des Belges Philippe, au Palais Royal de Bruxelles et prendra part à plusieurs grandes organisations internationales dans toute l’Europe.

Dès la semaine prochaine, il se rendra à New York où il prendra la parole, du haut de la tribune des Nations Unies, pour défendre la cause  de la RD. Congo.

Les observateurs de l’autre côté du monde,  quant à eux,  passent au dicton : ‘’ le molosse aboie, la caravane passe ! ‘’.

La Pros.