Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

[Rentrée parlementaire] Budget 2020 : Thambwe Mwamba et Mabunda promettent un examen rigoureux

[Rentrée parlementaire] Budget 2020 : Thambwe Mwamba et Mabunda promettent un examen rigoureux

This post has already been read 358 times!

C’est déjà la rentrée parlementaire à l’hémicycle du Palais du peuple de la RD Congo. Comme de coutume, les Elus du peuple ainsi que les Sages de la République ont été conviés respectivement à prendre part à la séance d’ouverture solennelle de la session ordinaire du mois de septembre. Déjà, dans l’avant-midi d’hier, lundi 15 septembre 2019, en application des articles 115 de la Constitution et 82 du Règlement Intérieur du Sénat, Alexis Thambwe-Mwamba a montré la voie à suivre en prononçant un discours poignant, dans lequel promet-il de mettre toute la rigueur pour examiner scrupuleusement et de doter le gouvernement d’un Budget à la hauteur de ses ambitions.  «J’attire votre attention sur le fait que l’adoption et l’exécution du budget de l’Etat ne doivent plus être un rituel annuel sans contenu et sans conséquences sur les vies de la population mais plutôt une expression de leurs attentes», a-t-il précisé. Et ce, avant de promettre de mettre toute ‘’la rigueur pour examiner et adopter ce budget en vue de doter au gouvernement, un budget à la hauteur de ses ambitions’’. A l’en croire, le budget pour l’exercice 2020 doit absolument répondre aux possibilités définies dans le plan d’actions du gouvernement et sa bonne exécution, afin de permettre de satisfaire les ‘’fortes attentes exprimées par notre peuple à l’occasion de l’alternance démocratique à la direction du pays’’.

Dans la Chambre sœur de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda Lioko, qui s’est-elle livrée au même exercice, a, dans son allocution devant la représentation nationale, insisté sur le rôle que doit jouer les Elus du peuple. «Le rôle du Député n’est pas celui de construire des ponts, de bâtir des hôpitaux ou d’ériger des stades. Cette noble tâche revient plutôt au gouvernement de la République qui seul, détient les moyens de l’Etat à cet effet. Au cours de cette session ordinaire de septembre, le moment est arrivé où le gouvernement et le Parlement doivent œuvrer ensembles pour rencontrer les attentes de nos populations et ne plus les décevoir par des discours ou des scandales éventuels dans la sphère politique », a-t-elle martelé. Et de renchérir : « Ainsi nous espérons que ce projet de budget tiendra compte des exigences notamment de la lutte contre l’insécurité à l’Est du pays, de la relance de l’agriculture, de la lutte contre le chômage des jeunes, de l’accès à l’éducation en général et notamment l’effectivité de la gratuité, … ». Comparativement à son collègue Président de la Chambre haute du parlement, la speaker de l’Assemblée nationale  n’attend que le projet budgétaire pour l’exercice 2020 soit déposé dans le meilleur délai. Il sied de noter que le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a assisté physiquement à cette grande rentrée parlementaire qui est essentiellement budgétaire.

MB et Corneille Lubaki