Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

«Mandela Washington Fellowship» USA : 21 jeunes congolais formés misent sur les compétences et les relations développées au cours de leur séjour

«Mandela Washington Fellowship» USA : 21 jeunes congolais formés misent sur les compétences et les relations développées au cours de leur séjour

This post has already been read 153 times!

21 jeunes congolais ayant suivi des formations dans des universités américaines dans le cadre du programme «Mandela Washington Fellowship», créé par le Département d’Etat, ont parlé de leur expérience au centre culturel américain le jeudi 19 septembre 2019. Ces congolais ont suivi, durant 6 semaines, des formations sur des multiples filières. A leur retour chez eux, les boursiers continuent de miser sur les compétences et les relations développées au cours de leur séjour aux Etats-Unis en leur donnant accès à des opportunités de développement professionnel, de réseautage et de collaboration en cours avec le soutien du département d’Etat américain et de ses partenaires affiliés.

Depuis 2014, les boursiers ont suivi 125 000 heures de formation professionnelle dans près de 250 entreprises, organisations et agences gouvernementales dans 29 Etats et dans le district fédéral de Columbia. Les anciens du ‘‘Mandela Washington Fellowship’’ forment un réseau dynamique de jeunes dirigeants africains dotés des compétences et de la motivation nécessaires pour stimuler la croissance et la prospérité, renforcer la gouvernance démocratique et renforcer la paix et la sécurité en Afrique.

Le Gouvernement américain offre en fait, un certain nombre de programmes éducatifs et culturels. Lesquels programmes comprennent gratuitement le Conseil d’orientation académique (Education USA) pour ceux qui souhaitent étudier aux Etats-Unis, les échanges universitaires qui permettent aux chercheurs de poursuivre des études supérieures aux Etats-Unis, mais aussi le Centre culturel américain qui permet aux gens de consulter gratuitement le matériel éducatif.

Parmi les boursiers, Dieu-Merci Ezbora, après son retour du ‘‘Mandela Washington fellowship’’, envisage développer un modèle commercial qui favoriserait l’emploi des jeunes et aurait un impact direct sur leurs compétences. Il est le fondateur de «Losako Shop», l’une des plateformes de commerce électronique les plus utilisées à Kinshasa. Il a plus de six ans d’expérience dans le développement de solutions Web et d’empreinte numérique pour d’importantes entreprises des secteurs privé et public, y compris des organisations confessionnelles et des organisations de la société civile locale. Son travail numérique a également contribué à de grandes campagnes politiques lors des élections de 2018 en RDC.

Des leaders remarquables de l’Afrique

Créée en 2014, la bourse Mandela Washington pour les jeunes dirigeants africains est le programme phare de la Young African Leaders Initiative (YALI), qui responsabilise les jeunes grâce à des cours théoriques, à la formation au leadership et au réseautage. En 2019, la bourse a offert à 700 jeunes leaders remarquables de l’Afrique subsaharienne l’occasion de parfaire leurs compétences dans un collège ou une université américaine avec un soutien pour le développement professionnel après leur retour à la maison. Les boursiers, âgés de 25 à 35 ans, ont fait leurs preuves en matière de promotion de l’innovation et d’impact positif dans leurs organisations, institutions, communautés et pays.

Les instituts de formation au leadership Mandela Washington Fellowship sont des programmes complets de type exécutif conçus pour développer les compétences et permettre aux membres de diriger dans leurs secteurs et communautés respectifs sur les thèmes de l’entreprise, de l’engagement civique et de la gestion publique.

Depuis 2014, des établissements d’enseignement dans 32 Etats et dans le district de Columbia ont accueilli des Fellows for Leadership Institutes.

Les instituts de six semaines, organisés sur les campus des universités et des collèges, soutiennent le développement des compétences en leadership des membres par le biais d’études universitaires, d’ateliers, de mentorat, de réseautage avec les dirigeants américains et de collaborations avec les Américains. Chaque institut offre également un aperçu de la société américaine par le biais de visites des sites et d’échanges culturels. Les instituts renforcent les liens entre les Etats-Unis et l’Afrique et établissent des partenariats durables entre les membres, les communautés locales et les entreprises privées.

Une expérience supplémentaire

A la fin des Instituts de Leadership, tous les membres participent au Sommet annuel des bourses Mandela Washington à Washington, DC, au cours duquel des membres, des invités d’agences du gouvernement américain et des représentants d’entreprises et d’organisations s’intéressant à l’Afrique participent à des sessions et ateliers de haut niveau. Cet événement culminant est une occasion pour les Fellows de jeter les bases de partenariats à long terme avec des professionnels américains et entre eux, et de planifier leur parcours de leadership à leur retour chez eux.

Avec ses six années d’expérience dans la conservation durable et la préservation de la nature, en particulier dans le tourisme écologique, à l’issue du Mandela  Washington Fellowship, Gloria Mwenge prévoit  poursuivre son travail de promotion et de conception d’activités écotouristiques. Elle estime, en effet, que c’est un secteur qui peut créer un développement durable tout en réduisant la pression sur les aires protégées.

Gloria travaille actuellement à la tête du département du tourisme du parc national Kahuzi Biega. Elle a travaillé dur pour concevoir et promouvoir des activités d’écotourisme à la fois localement et internationalement. Gloria a fait des études d’administration des affaires au Kenya Methodist University de Nairobi.

Boris Luviya