Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Consistoire ordinaire public : Fridolin Ambongo Besungu créé cardinal par le Pape

Consistoire ordinaire public : Fridolin Ambongo Besungu créé cardinal par le Pape

This post has already been read 277 times!

Au cours du consistoire ordinaire public qui a eu lieu samedi 5 octobre 2019, l’Archevêque de Kinshasa, Monseigneur  Fridolin Ambongo Besungu, a été élevé à la dignité cardinalice en la Basilique Saint-Pierre de Rome. Le nouveau Cardinal de la République démocratique du Congo a reçu des mains propres du Saint Père François, la barrette, l’anneau et le titre de Saint Gabriel l’Archange à l’Acqua, de l’Eglise située dans le Nord-Ouest de Rome. Dans son mot, le Souverain Pontife a demandé aux nouveaux cardinaux s’ils sont conscients d’avoir été objets de la compassion de Dieu. «Je m’adresse à vous, frères cardinaux, cette conscience est-elle vivante en vous, d’avoir été, et d’être toujours précédés et accompagnés par sa Miséricorde, cette conscience est-elle à la disposition permanente au cœur Immaculé de la Vierge Marie ? Qui l’ait Dieu comme son Sauveur et qui s’est penché sur son humble servante. Il faut vous demander, est- ce que je sens en moi la compassion de Dieu, je ressens cette sécurité d’être fils de la compassion ? Il ne s’agit pas d’un conseil évangélique, si je ne sens pas cette compassion, comment dois-je la communiquer, la donner, la témoigner ?», S’est interrogé le Pape François lors de cette consécration.

Déroulement du consistoire

Le Pape est entré ensemble avec les nouveaux cardinaux  dans la Basilique Saint Pierre. Le représentant des cardinaux Monsieur Miguel Ayuso Guixot, Président du Conseil pontifical pour le dialogue  interreligieux, a pris la parole aux noms de tous, pour remercier le Saint Père, pour les avoir intégrer au collège cardinalice, le mot a été suivi de l’homélie du Pape. Les cardinaux créés ont confessé leur foi et ont renouvelé leurs engagements à l’Eglise et au descendant de Pierre. Ensuite, les cardinaux se sont approchés les uns après les autres pour recevoir la barrette, l’anneau et le titre de diaconie en main propre du Pape. Enfin, ils étaient descendus dans le rang du collège des cardinaux pour les embrassades et les encouragements, signe de l’intégration au collège des cardinaux. La cérémonie s’est clôturée par l’ouverture du nouveau synode, où les nouveaux cardinaux ont concélébré à l’Eucharistie à la place Saint Pierre, le dimanche 06 octobre 2019. Parmi les 13 cardinaux créés, seuls 10 sont électeurs au conclave. Et le continent africain a eu 3 cardinaux, un marocain, un angolais et un congolais.

Le retour à Kinshasa

Le retour au pays du nouveau  Cardinal de l’Eglise de la République démocratique du Congo, est prévu pour jeudi 31 octobre à Kinshasa. L’Archidiocèse de Kinshasa par le biais de la commission Diocésaine des jeunes, a promis de réserver un accueil chaleureux au quatrième Cardinal de la RDC, Fridolin Ambongo Besungu, après Malula, Etsou et Monsengwo Pasinya. Les activités seront organisées par les groupes pastoraux des jeunes, entre autres, le Festival Cardinal Ambongo, le ballet, le poème et Cie. Le cortège ira de l’aéroport international de N’djili jusqu’à la Cathédrale Notre Dame du Congo de Lingwala. C’est dans cette foulée qu’une messe d’action de grâce sera organisée, en date de 17 novembre au Stade Tata Raphaël.

Les impressions des clergés et fidèles Kinois

Les impressions des clergés et fidèles de Kinshasa fusent de partout  face à la création du Cardinal Fridolin Ambongo. Elles sont émotionnelles, laudatives et gratifiantes car, c’est un grand événement et une grâce pour l’Eglise du Congo. C’est une joie d’avoir deux Cardinaux pour la République démocratique du Congo. «La joie est grande pour l’Eglise de la RDC et de Kinshasa, en particulier, d’entrer encore une fois dans l’histoire, voir notre père spirituel être créé Cardinal de la Sainte Eglise Romaine », a laissé entendre l’abbé Olivier Lendo, vice Aumônier diocésain des jeunes et vicaire à la Paroisse Saint Charles Lwanga de Bandalungwa. Et, ils lui souhaitent un fructueux pastoral.

Ornella Muleka