Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

[Evaluation du projet à mi-parcours] EPST-PAQUE : 65 millions USD destinés à l’amélioration de la qualité de l’enseignement primaire en RDC

[Evaluation du projet à mi-parcours] EPST-PAQUE : 65 millions USD destinés à l’amélioration de la qualité de l’enseignement primaire en RDC

This post has already been read 98 times!

Le Ministre d’Etat ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) et ses collaborateurs ont procédé à une séance d’Evaluation du Projet d’Amélioration de la Qualité de l’Education (PAQUE). C’était au cours des assises à travers lesquelles les participants ont affirmé que le volet concernant l’amélioration de la qualité de l’apprentissage dans l’enseignement primaire dispose d’un budget global de plus ou moins 65 millions USD. Débutées le lundi 30 septembre 2019 à Kinshasa, ces séances de travail ont pris fin le 5 octobre 2019.

Les travaux étaient axés sur le bilan à mi-parcours de la mise en œuvre dudit projet ainsi que sur le dialogue entre les différents partenaires et le ministère de tutelle. Il ressort de ceux-ci que plusieurs révisions et ajustements doivent être envisagés. Le PAQUE qui est un projet d’appui aux réformes essentiellement stratégiques dans le secteur de l’éducation en RDC, revêt une importance non négligeable pour cette revue à mi-parcours.

Pour Willy Bakonga, Ministre d’Etat ministre de l’EPST, cette revue permettra non seulement d’évaluer les progrès réalisés dans la mise en œuvre du projet, mais aussi et surtout de réajuster ou éventuellement réorienter certaines activités à la lumière des difficultés rencontrées au niveau de nombreux besoins identifiés.

Un budget global de plus ou moins 65 millions USD est disposé pour le volet amélioration de la qualité de l’apprentissage dans l’enseignement primaire.

Ce budget est reparti de la manière suivante : 2,2 millions USD sont affectés au renforcement du système d’éducation de la petite enfance pour un service de qualité ; 27,2 millions USD seront alloués pour le renforcement des capacités des enseignants et, enfin, 36 millions USD sont consacrés au soutien à la chaine d’approvisionnement des matériels pédagogiques d’apprentissage et d’enseignement.

Des résultats réalisables

Le responsable de l’EPST a laissé entendre que le PAQUE a connu un retard lié au contexte politique qui a précédé les élections et cette situation a ralenti l’avancement de la mise en œuvre dudit projet. ‘’Le retard que connaît le projet pour sa mise en œuvre est consécutif au nombre d’études préalables au contexte politique‘’, explique Willy Bakonga, précisant que ce retard est également causé par le nombre d’études exigées au préalable pour la mise en œuvre des réformes. ‘’Qu’à cela ne tienne, le plus important est de maintenir la dynamique de ces réformes, tout en nous efforçant de recentrer nos efforts sur les activités prioritaires à mener avec des résultats réalisables et dans un délai soutenable‘’, affirme-t-il avec optimisme.

Il faudra retenir, toutefois, que le projet PAQUE a pour but d’améliorer la qualité de l’apprentissage dans l’enseignement primaire ainsi que le renforcement de la gestion sectorielle. C’est un projet qui appui les réformes essentiellement stratégiques dans le secteur de l’éducation en RDC. Ces réformes ont pour objectif d’impulser une dynamique de changement dans le système éducatif en RDC. Parmi ces réformes, il y a la formation initiale des enseignants, l’instauration de la classe pré-primaire et l’introduction des langues nationales comme medium de l’enseignant.

Le Projet d’Amélioration de la Qualité de l’Education a été mis en place le 21 janvier 2016 par le ministère de l’EPST (EPSP à l’époque), afin de contribuer à la mise en œuvre de la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation (SSEF) pour une période de 10 ans (2016-2025). Il est financé par le partenariat mondial de l’éducation, PME.

Dorcas Nzumea