Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

SCTP : l’intersyndicale décrète un arrêt de travail

SCTP : l’intersyndicale décrète un arrêt de travail

This post has already been read 60 times!

Devant le bâtiment administratif de la Société Commerciale des Transports et des ports –SCTP- ex Onatra sur le Boulevard du 30 juin, il s’est tenu jeudi 3 octobre 2019, une assemblée générale de la délégation intersyndicale, sous la conduite de son Président, Armand Osase. Au menu, les retombées des pourparlers entre le Gouvernement et la SCTP sur le paiement des arriérés de salaire ; la situation de la gestion interne sur la passation du marché. Au cours de cette assemblée générale, l’intersyndicale a décidé à l’unanimité de décréter un arrêt de travail, jusqu’au paiement de leurs arriérés de plusieurs mois.

En parlant du premier point évoqué lors de cette assemblée, il sied de noter qu’il s’était tenu une tripartite entre Gouvernement, Direction Générale SCTP et le Syndicat, au sujet de dossier concernant la liquidation progressive de la créance de l’Etat. Sur cette question ô combien importante, un arrêté avait même sanctionné cette séance de travail, apprend-on. Les syndicats ne jurent que sur le paiement  de la créance, partant le paiement des arriérés de plus de 22 mois.

Pour rappel, l’intersyndical de la SCTP avait autrefois envoyé une lettre en date du 18 septembre au  Ministre de Portefeuille avec copie pour information aux autres ministères et institutions du pays pour le traitement de leur cas. De ce fait, la créance a été certifiée à la hauteur de 400 millions de dollars. En cela, les travailleurs devaient être bénéficiaires de 37% de la somme évaluée à la hauteur de 14.8 millions de dollars américains. Malheureusement, le syndicat note que la SCTP n’a touché que la tranche du mois de Juillet 2019 qui est estimée à 2 millions de dollars.

En outre, la tranche de mois de septembre n’a pas été déboursée, ni l’enveloppe prévue pour la rentrée scolaire 2019, a laissé entendre un syndicaliste de la SCTP.  « Les travailleurs se sont mobilisés  à cause de la mesure prise par le Ministre des finances, laquelle mesure remet en cause la décision issue de la tripartite Gouvernement-Direction Générale SCPT-Syndicat, consacrant l’engagement de l’Etat à épurer progressivement la créance pour enfin soutenir la paie du personnel», a-t-il renseigné. Les travailleurs se sont mobilisés à l’appel de l’intersyndicale pour manifester leur mécontentement. Le temps de préparer un sit-in et une marche dans les jours à venir. D’emblée, il convient de signaler que la marche projetée ira de la gare centrale jusqu’à l’Hôtel du Gouvernement, en passant par le cabinet de Ministre des finances, a expliqué un cadre de la SCTP. L’intersyndicale a terminé pour dire que, si les revendications ne trouvent pas de solution, le lancement du train express Kinshasa-Matadi ne va pas se réaliser, ont-ils prévenu.

Ornella Muleka