Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Ilunga Ilunkamba : ‘’la vraie guerre devrait être celle du développement et non du sang‘’

Ilunga Ilunkamba : ‘’la vraie guerre devrait être celle du développement et non du sang‘’

This post has already been read 636 times!

*A l’est de la République Démocratique du Congo, précisément dans la province du Sud-Kivu, les groupes armés continuent de semer la terreur et multiplier le nombre des victimes. C’est une situation, en effet, que les notables de cette partie du pays n’acquiescent pas et sollicitent une intervention d’urgence. Ce jeudi 10 octobre 2019, la délégation de 13 Communautés du Sud-Kivu, conduite par Norbert Basengezi Kantitima, a échangé avec le Premier ministre Ilunga Ilunkamba à la primature quant à ce. Ces Notables ont soumis au chef du gouvernement leurs préoccupations liées aux actes de violence et d’agression perpétrés par les groupes armés nationaux et étrangers sur les Hauts Plateaux de Minembwe, Fizi Baraka, Itombwe, Bidjombo, Uvira, Bobokoboko et les environs.

Le Premier ministre Ilunga qui privilégie le dialogue franc et la piste diplomatique estime que la vraie guerre pour les congolais devrait être celle du développement et non à une guerre du sang, affirme le Porte-parole du groupe, Norbert Basengezi.

Cependant, des conséquences, néfastes, sont à déplorées. Des pertes en vies humaines, des vaches et villages pillés, des champs dévastés et autres dégâts matériels. Cette délégation demande l’implication du gouvernement pour l’éradication et la reddition de ces groupes armés, la cessation des hostilités et le retour suivi de la réinsertion des déplacés.

 

‘’Nous venons de terminer une grande réunion avec satisfaction avec le PM pour résoudre le problème des violences qui se trouve chez nous. Nous avons donc des problèmes militaro sécuritaires. Mais, ces groupes armés ne sont pas seulement congolais, il y a également des groupes armés étrangers. C’est pourquoi, il faut des solutions diplomatiques à ce dossier. Mais, nous sommes venus demander l’appui de l’Etat congolais pour la cessation des hostilités et pour éradiquer ces groupes armés‘’, a déclaré Norbert Basengezi au sortir de la rencontre.

Les conséquences, selon lui, c’est qu’il y ait des déplacés. Raison pour laquelle, ils lancent un appel criant à toute la communauté nationale et internationale. ‘’Nous l’avons fait au Premier ministre pour que nos parents, petits frères, enfants, qui sont en errance aujourd’hui à Baraka, à Bibokoboko, à Bidjombo, Minembwe, Itombwe puissent être assistés mais aussi rentrer chez eux et être installés‘’, a-t-il affirmé.

Ce problème se pose également au niveau des projets. Tout a été détruit au niveau économique. Les vaches sont pillées, les villages sont brûlés. ‘’Nous voulons que ces hostilités cessent‘’, clament les notables des communautés du Sud-Kivu. Aussi, présentent-ils leurs condoléances à toutes ces familles éplorées et appellent aux frères armés de ces groupes armés de se rendre pour ‘’ne pas entraver tout ce que nous avons comme bonne volonté d’arriver à un dialogue‘’.

La Pros.