Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

[Crash de l’Antonov 72] Udps : fâchés, les militants exigent la rupture de la coalition FCC-CACH

[Crash de l’Antonov 72] Udps : fâchés, les militants exigent la rupture de la coalition FCC-CACH

This post has already been read 119 times!

Les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), ont manifesté le vendredi 11 octobre dernier le long du boulevard Lumumba. Ils étaient descendus dans la rue pour réclamer la lumière sur le crash de l’avion du type Antonov transportant du matériel logistique de la Présidence. Un drame qu’ils qualifient de sabotage à l’endroit du Président de la République, Félix Tshisekedi. Lors du dernier Conseil des ministres un jour après l’accident, le Chef de l’Etat a indiqué que les recherches qui se poursuivent dans la partie Nord de la province du Maniema, avec l’aide de la MONUSCO, laissent entrevoir la localisation de l’avion dans peu de temps.

Ce fut un vendredi sombre, de pleurs et de tristesse en RDC. En effet, cet avion transportant à son bord 4 membres d’équipages et 4 passagers civils et militaires parti de Goma à 13h32’ a perdu contact avec le centre de contrôle en chemin. Face à cette situation, les combattants de l’UDPS ont battu le macadam au niveau de 10ème et 11ème rues à Limete, pour exiger la lumière sur cette affaire.

Des pneus brûlés, circulation perturbée, la situation était très tendue dans cette zone. Les véhicules étaient censés avoir des rameaux sur eux pour pouvoir passer.  Ces combattants disent ne pas comprendre ce qui arrive au Président Félix Tshisekedi et l’appellent à se prononcer d’urgence car, ont-ils martelé, il s’agit de sa sécurité qui est en danger.

Cet acte, pour certains, est une démonstration de leur amour sans fin envers le Président de la République.

Très en colère, ces combattants exigent le divorce  entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila car, selon eux, c’est un complot commandité par l’ancien président. La police a été déployée sur place pour calmer les «combattants». Et, c’est suite à l’usage de gaz lacrymogènes que ces manifestants ont été dispersés car, ils tentaient à se rendre au palais du peuple.

Pour rappel, dans un communiqué officiel, l’on a annoncé qu’un avion cargo  du type Antonov 72 utilisé par la force aérienne de la RDC, assurant la logistique présidentielle et ayant à son bord 4 membres d’équipages et 4 passagers civils et militaires parti de Goma à 13h32 temps universel a perdu contact avec le centre de contrôle en route (CCR) à 15h, soit 59 minutes après son décollage avec une autonomie de 6h de route. Normalement, l’Antonov devrait atterrir à 16h43. Depuis cette perte de contact, des réquisitions d’informations lancées sur toutes les stations sur sa route n’ont donné aucune information sur sa localisation.

Nzumea & F. Sengeyi