Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Assassinat d’un motard « Wewa » à Kinshasa : un policier condamné à perpétuité

Assassinat d’un motard « Wewa » à Kinshasa : un policier condamné à perpétuité

This post has already been read 345 times!

Mercredi et jeudi derniers, s’est ténue une audience foraine sur le terrain qui se situe non loin du boulevard triomphal, en face de l’école Madame la Sévigné, dans la commune de Kasa-Vubu. Cette audience portait sur l’assassinat d’un motard communément appelé ‘’Wewa’’, qui a été tué par balle depuis lundi 28 octobre dernier, à Kinshasa, par un élément de la police nationale congolaise nommé Kalambayi. Fauchée en plein jour, la dépouille mortelle de Mbambu Mpiana Augustin se trouve actuellement à la morgue de l’hôpital Général de Kinshasa ex ‘’Maman Yemo’’, en attendant la tenue de ses funérailles. Au niveau du procès, après avoir entendu toutes les parties, le juge du tribunal militaire de garnison de Kinshasa Gombe a condamné à perpétuité le policier Kalambayi qui avait tiré sur la victime précitée. 

A cet effet, selon les témoignages recueillis sur le lieu, tout a commencé à la suite d’un accident de circulation routière causé par deux motards, alors que les policiers tentaient de mettre de l’ordre. D’autres motards, par solidarité, étaient venus s’enquérir de la situation et porter mains fortes à leurs collègues qui étaient interpellés immédiatement par les policiers, ces derniers ne voulaient pas que les motards puissent emprunter le sens unique de la voie routière. Dans ce rififi, l’un de policier a constaté qu’au fur et à mesure,  les motards ‘’wewa’’ venaient en masse. Se sentant en insécurité certainement, il aurait ainsi  demandé à son collègue de quitter le lieu, mais ce dernier avait refusé et juré de faire le pire si les motards ‘’wewa’’ continuaient de s’entêter. Après cet accrochage, le policier dénommé Kalambayi a ouvert le feu, donnant ainsi la mort à un motard non concerné, qui était pourtant animé par une curiosité de voir de près ce drame, a témoigné un témoin oculaire de l’évènement.

Conséquence, son corps sans vie est actuellement gardé à la morgue de l’hôpital Général de Kinshasa. Quant aux deux agents de l’ordre, ils ont été interpellés et jugés non loin du lieu de l’événement, devant la population composée pour la plupart des motards wewa. Kalambayi, le policier qui avait ouvert le feu a été condamné à perpétuité pour avoir ôté la vie à un paisible citoyen congolais. Son collègue Ilunga était acquitté pour avoir interpellé  son collègue, en l’invitant de quitter le lieu afin qu’il ne commette le pire.

Selon le ministère public, ce qui s’est passé est comparable à un homicide volontaire et le coupable devrait payer pour ses actes. La partie civile a, à son tour, demandé une somme de 100.000 dollars pour dommages et intérêts. « Nous sommes très satisfaits de la décision des juges, par là nous sentons les œuvres d’un Etat de droit. Que cette audience serve des leçons à tous», a déclaré un motard.

Richard Mfumu