Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Rénovation des stades affiliés aux interclubs Africains : Constant Omari prend langue avec Amos Mbayo

Rénovation des stades affiliés aux interclubs Africains  : Constant Omari prend langue avec Amos Mbayo
Spread the love

This post has already been read 378 times!

Le Président de la Fédération Congolaise de Football Association, Constant Omari Selemani, a échangé avec le Ministre des Sports et Loisirs, Amos Marcel Mbayo,  concernant la nécessité de la modernisation de différents Stades de la République démocratique du Congo affiliés à la Confédération Africaine de Football, en perspective des matchs internationaux. A cet effet, un projet de rénovation des stades a été soulevé d’urgence devant permettre à ces complexes sportifs de se conformer aux standards exigés par la Fifa à travers la CAF. C’est ce qui ressort de la rencontre entre les patrons de la FECOFA et des Sports.

Le Président de la FECOFA, Constant Omari Selemani, en sa qualité de numéro 1 du football en RD. Congo, a été reçu en audience mardi dernier, par le Ministre des Sports et Loisirs, Marcel Amos Mbayo. Cette audience lui a permis d’expliquer au Ministre de tutelle la nécessité d’avoir un stade moderne répondant exactement aux standards exigés par la CAF. A cette occasion, Constant Omari Selemani n’avait pas manqué de plaider pour les clubs kinois engagés aux interclubs, ainsi que l’équipe nationale seniors A de la RDC. Selon lui, cette question de standardiser les stades risquerait de mettre en péril et de bouleverser le Football congolais. Et donc, le Gouvernement congolais est appelé à réagir d’urgence pour sauver  ce pays dans le domaine de football. D’ailleurs, plusieurs pays Africains se sont impliqués pour standardiser leurs stades. Pour Omari, il n’y a que la RDC qui continue à conserver encore les infrastructures sportives aux anciennes figures, qui sont de nos jours  démodées. « Nous ne valons moins que les pays comme le Cameroun, l’Egypte, le Maroc, et autres. Quand je sillonne ces Nations et que je vois ces infrastructures sportives, j’ai des larmes aux yeux. Il revient à l’Etat de mettre en place une politique de modernisation et non à la fédération », a déclaré le Président Constant Omari Selemani, au sortir de son tête-à-tête avec le Ministre Mbayo.

Dans cette ligne droite, dans sa casquette de membre Actif de la FIFA, le Président Constant Omari a laissé entendre  qu’il serait dans l’incapacité d’arrêter cette décision devant de sa haute hiérarchie, afin d’accorder spécialement la RDC une mesure de grâce. « Cette décision est irréversible », a-t-il précisé. Pour ce faire, il faut indiquer que les pays qui s’opposeront à cette décision contraignante, verront leurs matchs délocalisés ou soit les stades être fermés jusqu’à nouvel ordre.

Pris avec le Ministre Marcel Amos Mbayo, le responsable du Football congolais a loué le programme de 100 jours du Ministre de tutelle qui, de manière globale, pourrait sans nul doute amener ce pays dans le domaine sportif le plus loin possible. Et surtout, en insistant sur la subvention des championnats nationaux et l’accompagnement financier des clubs engagés aux interclubs Africains.

Il sied de rappeler qu’un cahier des charges relatif aux travaux d’urgence de la rénovation de Stade de martyrs de la Pentecôte avant d’abriter plusieurs rencontres de la CAF a été déposé.

Glody Luedi