Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

UDPS : Kitenge Yesu pour réconcilier Kazadi, Kabuya et Kabund !

UDPS : Kitenge Yesu pour réconcilier Kazadi, Kabuya et Kabund !

This post has already been read 517 times!

*La maison Udps sauvée bien d’un incendie, bien préjudiciable. Deux cadres se crêpent les chignons : Peter Kazadi et Augustin Kabuya. Mais aussi, l’intérim du parti confié à Marc Kabund à la tête du parti, en plus de sa fonction à la vice-présidence de l’Assemblée nationale. Ils emportent, dans leur guéguerre, leurs partisans respectifs. Il faut arrêter les querelles, vite et maintenant. Qui ? Alors qui envoyer aux devants de la scène en réconciliateur, ce sapeur-pompier, respecté de tous. Celui qui, doté de sagesse, ferait plier ces deux durs de l’ex-fille ainée de l’opposition ? Le désormais médiateur est bien connu : Kitenge Yesu, Haut représentant et Envoyé spécial du Président de la République. L’information a été livrée, dans la foulée d’une activité organisée à Lukunga, par le président de la commission électorale permanente (CEP), Jacquemin Shabani.

Kitenge Yesu a reçu le quitus du « maître des horloges » lui-même. Il y va au nom et pour le compte de Félix Tshisekedi en personne. Il porte le mandat et agit. Objectif : ramener, à bref délai, la quiétude au sein du parti. Les consultations ont bien été lancées pour recoller les morceaux d’un parti reconnu pourtant pour son esprit d’unité. Pourquoi donc le septuagénaire, toujours lui, pour des dossiers aussi sensibles ? Pourquoi seulement lui que le chef envoie au feu quand ça brûle ou quand ça sent le brûlé? Autant d’interrogations.

Des indiscrétions font état de la disponibilité de toutes les parties, hier divisées, à fumer le calumet de la paix. D’abord, par respect au poids politique du médiateur – intuitu personae – mais aussi, par politesse au mandant absorbé par les exigences de l’Etat.

Mais pourquoi seulement Kitenge Yesu ? Question. Réponse : Le talent de médiateur reconnu au Haut Représentant remonte à l’époque du Maréchal Mobutu.

Au plus fort des pourparlers, il s’est signalé à toutes les négociations politiques et savait convaincre pour, in fine, ramener le butin à la maison. Plus près de nous, à Genval. Qui ne l’a pas vu derrière Etienne Tshisekedi, nœud papillon au cou, accroché à l’oreille du Sphinx. Il savait souffler de petites phrases à l’opposant à la constitution du Rassemblement.  C’est toujours lui, canne à la main, qui, au lendemain du décès d’Etienne Tshisekedi, s’empressait de recoller les morceaux d’un Rassemblement orphelin de son géniteur.

Ce sont là, les rares mais valables raisons du dévolu.

LPM