Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kampala : Jean-Lucien Bussa prêche le commerce comme l’un des vecteurs du développement !

Kampala : Jean-Lucien Bussa prêche le commerce comme l’un des vecteurs du développement !

This post has already been read 278 times!

Invité au Forum économique RD. Congo-Ouganda, qui s’est déroulé à Kampala, le Ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa a, au nom du Président de la République Félix Tshisekedi mais aussi du gouvernement rd-congolais, donné la vision de la RDC en matière d’intégration Africaine du commerce. A  cet effet, il a axé son exposé sur la problématique de faire du commerce l’un des vecteurs du développement, évoquant le cas de la République Démocratique du Congo qui s’est inscrit sur cette vision en Afrique. Le ministre d’Etat a fait remarquer aux opérateurs économiques présents à ce forum et à l’assistance que la RDC, via l’amélioration de la qualité de ses institutions qui est un déterminant de l’attraction des investisseurs, a déjà migré dans cette vision et perspective de manière réelle.

Par la même occasion, Jean-Lucien Bussa Tongba a présenté quatre possibilités que présente la RD. Congo par rapport à d’autres pays africains dans ce secteur. Il s’agit du taux d’investissements, le code Agricole qui permet d’investir dans le secteur Agricole, la création des zones commerciales spécifiques devant permettre la suppression des taxes dans six endroits du pays, ainsi que la création d’une agence nationale des exportations (ANAPEX) pour faciliter les exportations.

Dans son adresse aux opérateurs économiques qui désirent investir en Rd-Congo, Bussa leur a brossé les potentialités que dispose la Rd-Congo. Potentialité qui passe nécessairement par l’accroissement démographique de la population congolaise estimée à plus de 80 millions, une population dynamique qui égale une demande potentielle importante. Ajouter à cela les minerais, l’énergie, la diversité des produits agricoles, le secteur touristique et les nouvelles technologies. La RDC, martèle Bussa, est résolument engagée à faire du commerce un véritable levier de la croissance économique et vecteur du développement.

Aussi, a-t-il souhaité un partenariat commercial gagnant-gagnant entre la Rd-Congo et l’Ouganda afin de faciliter le commerce entre les deux nations.

Par ailleurs, Jean-Lucien Bussa Tongba  a relevé les domaines de la douane, fiscalités, infrastructures et transports comme étant des défis auxquels doivent se pencher des décideurs pour des solutions idoines afin que l’Afrique accroisse son volume d’échange internationaux. Ce qui nécessite la croissance des recettes publiques de l’Etat mais aussi la croissance de la compétitivité des économies et de la réduction de la pauvreté.

Le Chef de l’Etat à Kampala

Toujours dans le cadre de la coopération RDC-Ouganda, le Chef de l’Etat Congolais, Félix Tshisekedi, lui, a atterri à Kampala le samedi 9 novembre 2019, pour une visite officielle de deux jours. Dans le communiqué conjoint qui a sanctionné cette visite, Félix Tshisekedi et Yoweri Museveni ont levé l’option de construire, dans les 24 mois qui suivent, les routes Bunagana-Rutshuru- Goma, Mpondwe-Beni (977km) et Goli-Bunia en vue de faciliter les échanges commerciaux transfrontaliers entre les deux pays.

Le président Ougandais, Yoweri Museveni, a indiqué que la pauvreté et le manque de routes favorisent l’insécurité. D’où, selon lui, l’urgence de matérialiser rapidement ce projet.

La question sécuritaire a aussi été évoquée par les 2 chefs d’Etat au cours de leur entretien en tête-à-tête. A  ce sujet, les deux chefs d’Etat ont convenu de travailler en étroite collaboration pour s’attaquer au problème des forces négatives dans l’Est de la RDC.

‘’Le président Museveni a salué la demande de la RDC d’intégrer la East African Community‘’, a indiqué la presse présidentielle.

La Pros.