Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

EDIC : Jean-Lucien Bussa offre à la RDC une référence pour booster ses exportations

EDIC : Jean-Lucien Bussa offre à la RDC une référence pour booster ses exportations

This post has already been read 767 times!

Sous la férule du Ministre d’Etat au Commerce extérieur, Jean- Lucien Bussa Tongba, un atelier de validation a été organisé, du mercredi 13 à ce jeudi 14 novembre, autour de la mise à jour de l’Etude diagnostique sur l’intégration du commerce (EDIC) révisée de la République démocratique du Congo. Laquelle mise à jour a été, d’une part, effectuée par la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED), tout en définissant les nouvelles priorités du Gouvernement ; et d’autre part, financée par le Cadre Intégré Renforcé (CIR).

Dans son speech d’ouverture, le Ministre Jean- Lucien a affirmé que l’EDIC doit s’accommoder avec le septième pilier sur la diversification de l’économie et la création des conditions de croissance inclusive ainsi que le programme du Gouvernement qui met la population au centre à travers le slogan ‘’le Peuple d’abord ‘’. Pour ce qui est de l’objectif primordial de cette étude, le Ministre  du commerce extérieur a expliqué qu’il est question, d’une part, de recenser les contraintes en matière de compétitivité, les faiblesses de la chaîne d’approvisionnement et les secteurs offrant le meilleur potentiel de croissance et d’exportations. Et d’autre part, de proposer une liste de réformes prioritaires, à travers une matrice des actions validée par les parties prenantes nationales et le Gouvernement. « Cette étude révisée est pour le Gouvernement central, un document de référence pour  l’élaboration et l’actualisation du Plan National Stratégique de Développement  (PNSD) en attente de publication. En outre, l’EDIC révisée donnera de l’éclairage au nouveau régime en place en RDC dans la vision de la PNSD pour les cinq prochaines années », a-t-il fait savoir.  D’où, a-t-il ajouté que l’enrichissement du Document  de l’EDIC révisée revêt un caractère extrêmement important, étant donné que la mise en œuvre des recommandations issues dudit document permettra à la RDC d’intégrer son marché intérieur, de développer les chaînes de valeur et d’augmenter la production des biens et services de qualité répondant aux normes régionales et internationales. En même temps, l’impact visible de la mise en œuvre des recommandations de l’EDIC se traduira par l’augmentation des exportations et la participation active du Congo-Kinshasa, sur le marché régional et international des biens et services, a-t-il renchéri. « Tout compte fait, la mise en œuvre de l’EDIC révisée va, sans nul doute, booster les exportations et permettre à la RDC de transformer les incommensurables potentialités économiques en richesses propres, reprenant de la sorte son leadership sur le continent africain », a laissé entendre le Ministre du commerce extérieur, Jean- Lucien Bussa.

Du côté de la CNUCED, le Docteur Antipas Touatam  a remercié le ministère du commerce extérieur d’avoir choisi leur institution pour l’accompagner dans cet exercice d’actualisation. D’après lui, ce choix témoigne de la confiance placée par la RD. Congo dans son institution car, la CNUCED accompagne depuis près de 50 ans les Pays les Moins Avancés (PMA) dans leurs efforts de développement. « L’atelier qui nous rassemble aujourd’hui a pour objectif, d’examiner l’étude en vue de l’approuver, la valider afin qu’elle contribue, par son diagnostic et ses recommandations, à l’intégration du commerce de la RDC à l’échelle régionale et internationale », a dit Antipas Touatam, avant de remercier l’Unité  de Mise en Œuvre du Cadre Intégré Renforcé de la RDC pour le suivi des travaux. Dans cette foulée, le Coordonnateur au Secrétariat Exécutif du Cadre Intégré Renforcé, Mbaye Ndiaye, a fait voir au Ministre Jean- Lucien Bussa l’importance de son attachement aux questions de commerce en tant que facteur clé de développement économique et social, d’approfondissement de l’intégration régionale et de rééducation de la pauvreté.

La Pros.