Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Présenté par le professeur José Adolphe Voto : «L’ombre des oubliés» pour valoriser ceux qui ont écrit les plus belles pages de l’histoire du Congo

Présenté par le professeur José Adolphe Voto : «L’ombre des oubliés» pour valoriser ceux qui ont écrit les plus belles pages de l’histoire du Congo

This post has already been read 653 times!

Le Professeur José Adolphe Voto de l’institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (IFASIC), a présenté cette semaine son deuxième documentaire intitulé «L’ombre des oubliés», à l’Institut français de Kinshasa. Réalisé avec le concours de deux anciens combattants qui ont vécu les affres de la seconde guerre mondiale, les seuls restants, ce film relate le déroulement de ladite guerre, le recrutement de ces héros, leur formation, la cohabitation difficile entre soldats noirs et blancs, l’affrontement avec l’ennemi, la bombe atomique, la fin de la guerre ainsi que leur vie après la guerre.

La présentation de ce documentaire a coïncidé avec la commémoration de la journée mondiale de l’armistice célébrée le 11 novembre de chaque année. A travers ce documentaire, José Adolphe Voto invite le gouvernement à améliorer les conditions de vie de ces deux anciens combattants de guerre encore vivants et de les honorer en rebaptisant certains militaires et avenue sous leurs noms. Ceci, dans l’optique de garder une histoire pour la génération future de la République. Il s’agit de caporaux Albert Kunyuku , 97 ans et Daniel Miuku 94 ans, qui sont les seuls combattants de la dernière guerre mondiale encore en vie, sur les 2.500 jeunes congolais qui avaient fait partie de cette expédition.

‘’J’étais ébloui par l’histoire de ces héros. Pour moi, c’est vraiment une opportunité pour valoriser ceux qui méritent d’être honorer. Ils ont écrit les plus belles pages  congolaises. Ce film est, en quelque sorte, une reconnaissance à ces héros afin qu’ils soient reconnus, qu’ils sortent de l’ombre et que leur vrai valeur soit reconnue‘’, affirme le Professeur Voto.

De ce film, ajoute-t-il, on peut retenir beaucoup de leçons. Notamment, celles du nationalisme, de sacrifice et de résilience.

José Adolphe Voto est professeur de l’audiovisuel à l’institut  facultaire des sciences de l’information et de la communication et à l’université de Kisangani où il dispense les cours de cinéma, de la radio et de la télévision. Il est aussi journaliste-chroniqueur et Directeur général à la chaîne de télévision Canal Kin émettant à Kinshasa.

Quant à Louis Vogt Koka, il est auteur-réalisateur, producteur et distributeur de films documentaires africains. Il milite pour le cinéma rd-congolais en accompagnant les jeunes réalisateurs dans la réalisation de leurs films documentaires sur les conditions de vie de congolais. Il est également directeur général de Docafrica Tv et fondateur de l’Académie du documentaire africain.

La sortie officielle de ce documentaire a eu lieu le mercredi 13 novembre 2019 à la grande halle de l’institut français de Kinshasa.

Dorcas Nzumea