Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

En marge de la 3ème édition du Festival ‘‘alimenterre’’ : l’asbl ‘’Espoir pour tous’’ se démarque parmi les exposants

En marge de la 3ème édition du Festival ‘‘alimenterre’’ : l’asbl ‘’Espoir pour tous’’ se démarque parmi les exposants

This post has already been read 367 times!

Du 18 au 20 novembre, à la place Gare Centrale, il s’est tenu la 3ème édition du Festival du film dit ‘’alimenterre’’, organisé par la délégation du Centre Wallonie Bruxelles à Kinshasa, dans le but de promouvoir le génie congolais de l’agriculture et dans l’agro-alimentaire. Il avait pour objectif de valoriser les produits congolais agro-alimentaires, regrouper les exposants et créer une relation de partenariat, interpeller les autorités congolaises d’accompagner ces investisseurs dans le domaine de l’agriculture et agro-alimentaire. Une centaine d’exposants ont répondu présent à ce Festival. Parmi eux, l’Asbl ‘’Espoir pour tous’’. Cette association qui œuvre dans le développement durable a exposé ses produits comme le beurre de karité, le Makala éco : une braise fabriquée à base des déchets recyclés et tant d’autres produits.

L’Association sans but lucratif ‘’Espoir pour Tous’’ a comme programme pilote de l’année 2019-2020,’’ Engager les communautés vers le développement durable et l’adaptation au changement climatique’’. Ce programme couvre 72 villages des provinces de Kongo central et Kinshasa, en commençant par le village de Mingadi jusqu’au Plateau de Bateke. Il vise à mettre en œuvre les 17 objectifs du développement durable, entre autres, l’innovation sociale, l’éducation à la durabilité des communautés, le reboisement, l’agroforesterie industrielle et climatique, la permaculture, les industries locales, les parcs solaires et éoliens, l’agriculture.  Et ses objectifs sont subdivisés en quatre dimensions : sociale, culturelle, écologique et économique. ‘‘Espoir pour tous’’ lutte contre la pauvreté urbano-rurale, la déforestation, l’ignorance, l’inaccessibilité en points d’eau potable et en énergie de qualité, l’insécurité alimentaire et rareté d’innovations locales, la réhabilitation des pistes rurales, l’absence de marchés d’écoulement des produits locaux, chômage élevé des jeunes et l’exode rural. Leur objectif est de contribuer à la mise en œuvre des Objectifs Développement Durable (ODD) et de l’accord de Paris.

Dans leur stand sur la place gare centrale, ils ont exposé le beurre de karité, le makala éco. Mme Christelle, la chargée des programme a expliqué les atouts de cette association en ces termes : «Nous  exposons nos produits comme le beurre de karité, qui est utilisé comme lotion pour le traitement des maladies de la peau et peut-être aussi utile pour les cheveux. Il se vend à 5$, 10$ et 25.000 FC, ensuite le nectar de baobab, un concentré riche en valeur nutritif, fabriqué à base des fruits de baobab, riche en calcium, la grande bouteille à 2500 FC et la petite à 1500 FC et enfin le makala éco, fabriqué à base de déchet organique recyclé et l’argile verte. Ces braises luttent contre le reboisement et l’insalubrité. 1 Kg revient à 1500 FC et 2,5 Kg à 2500 FC ».

La 3ème édition du Festival du film dit ‘’Alimenterre’’ qui signifie les aliments sortis de la terre d’après Monsieur Austin Emeka, Assistant au Centre Wallonie Bruxelles. Cette édition est différente des éditions précédentes. Car, elle est ouverte au public pendant que les deux autres étaient fermées au Centre. Ce festival a vu le jour en 2017.

Ornella Muleka