Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Recevabilité du projet de loi de finances 2020 : «Il faut donner une chance à ce Gouvernement» (Colette Tshomba)

Recevabilité du projet de loi de finances  2020 : «Il faut donner une chance à ce Gouvernement» (Colette Tshomba)

This post has already been read 281 times!

C’est depuis hier, mercredi 20 novembre 2019, que le projet de loi de finances exercice 2020 a été déclaré recevable par les Députés nationaux et renvoyé à la commission économique et financière de la Chambre basse du parlement, après la réplique de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, chef de l’exécutif.  Très attentive et consciente de cette plénière qui s’avère décisive, la Députée nationale Colette Tshomba, élue de la circonscription de la Funa, a réagi illico presto, après que l’Assemblée plénière ait jugé recevable ledit projet. Approchée, cette grande dame a non seulement salué les efforts de l’exécutif, mais aussi exhorté la Nation congolaise à donner une chance à ce Gouvernement de coalition. « Il faut donner une chance à ce Gouvernement », a-t-elle lâché, avec un air convaincu.

D’entrée de jeu, cette élue du peuple a rappelé  la nécessité de pouvoir doter la RD. Congo d’un budget conséquent, en vue de matérialiser sa vision politique.  Et ce, avant de renchérir : ‘’Je crois que c’est une bonne chose. Le Premier ministre  a eu à le connaître.  Il y a eu des recommandations, des observations pertinentes, ils vont en tenir en compte dans les travaux à la commission ECOFIN pour rencontrer les préoccupations qui n’avaient pas été prises en compte par le Gouvernement, les préoccupations qui ont été  soulevées par les interventions de nos collègues’’.

Pour l’élue de la Circonscription de la Funa, il est lieu de donner une chance au Gouvernement de coalition FCC-CACH.  «Il faut donner une chance à ce Gouvernement qui, finalement, va essayer de matérialiser la volonté d’un Gouvernement de coalition FCC-CACH au travers un programme commun qui vient d’innover avec la gratuité de l’enseignement de base qui avait déjà démarrée  par un premier niveau, celui de doter la République de plusieurs écoles pour permettre à ce que l’accessibilité à l’éducation puisse être considérable et avec de réduction en termes d’engagement des frais des parents», fait-elle savoir. Dans son élan, elle a salué le vaste projet de la gratuité de l’enseignement de base, qui exprime l’ambition du Gouvernement Ilunga Ilunkamba. Cependant, elle demande  à ce que ladite gratuité ne puisse pas priver les enfants de la qualité de l’enseignement. «C’est vrai que c’est un vaste projet, nous saluons cette ambition. Mais, pour y parvenir, il faut aller progressivement pour atteindre cette gratuité sans non plus priver les enfants de la qualité de l’enseignement », a-t-elle insisté. A l’en croire, il faut nécessairement équiper les écoles et les enseignants.

A la question de savoir si l’Assemblée nationale peut sanctionner le Gouvernement Ilunga Ilunkamba en cas de non-exécution du présent budget, Mme Colette Tshomba  a précisé  le rôle des Députés nationaux : «On va jouer notre rôle, nous sommes des Députés, nous avons le rôle de légiférer et celui de contrôler, s’il faut sanctionner nous n’hésiterons pas, on le fera ».

D’emblée, il convient de rappeler que la Députée nationale Colette Tshomba  a été élue dans la circonscription électorale de la Funa, à Kinshasa. Cadre au sein du PPRD, parti cher à Joseph Kabila,  elle est membre de la commission défense et sécurité que chapeaute Jaynet Kabila. Elle est également  la 1ère vice-présidente du groupe parlementaire LDE (Liberté, Démocratie et Ecologique).

Merdi Bosengele