Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Commerce extérieur : Jean-Lucien Bussa invite l’ensemble des structures à se conformer aux procédures du Guichet unique

Commerce extérieur : Jean-Lucien Bussa invite l’ensemble des structures à se conformer aux procédures du Guichet unique

This post has already been read 62 times!

Jeudi 21 novembre dernier, il y a eu  une réunion du comité directeur de la réforme présidée par Fernando Barbosa, Directeur Général de la Société d’exploitation du Guichet Unique du commerce extérieur (SEGUCE). Il était question de faire le point sur son fonctionnement, épinglant en même temps les attentes du gouvernement de la République quant à ce. Ce qui explique la présence, à cette réunion, du vice-ministre des Finances, Junior Mata et du Ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa.

Le Ministre d’Etat a émis le vœu de voir l’ensemble des structures intervenant dans le Commerce extérieur s’impliquer avec détermination afin de se conformer aux procédures du Guichet unique. Il a ensuite rappeler l’importance de cette réforme dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires.

Selon lui, le Gouvernement de la République tient à la réussite de cette réforme de manière à atteindre tous les objectifs fixés notamment, en termes de réduction des coûts, des délais, et du meilleur positionnement de la RDC dans le classement Doing Business de la Banque mondiale, en ce qui concerne l’indicateur Commerce transfrontalier ainsi que l’accroissement des recettes.

A cet effet, ‘’je voudrais vous rassurer de l’accompagnement du gouvernement de la République tout au long de la mise en œuvre du Guichet Unique Intégral de Commerce Extérieur et de toutes les résolutions et recommandations qui seront issues de cette réunion‘’, a-t-il souligné.

Pour Fernando Barbosa, il y a une avancée et un effet communicationnel qui a été extrêmement accéléré.

Dans un esprit rationnel, dit-il, on ne peut pas être satisfait encore de l’état d’avancée et de complétude de la réforme. Il y a énormément d’intervenants dans ce processus. Il y a des responsabilités dissociées mais elles sont toutes indépendantes. Et dès lors, s’il y a un maillon qui faillit ou qui retarde une avancée quelconque, elle retarde toute une chaîne de traitement dans lequel on joue tous un rôle particulier.

Néanmoins, il indique qu’il faut être satisfait puisque la réforme est enracinée et il y a à ce jour une adhésion consciente à cette réforme malgré qu’il y a encore de réticence. C’est la raison pour laquelle le ministre a voulu renforcer le caractère de mobilisation des énergies mais aussi des intentions aux fins d’atteindre les objectifs assignés.

La Pros.