Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Laurent Batumona : ‘’bientôt la livraison de Saut-de-mouton de Kinsuka-pompage’’

Laurent Batumona : ‘’bientôt la livraison de Saut-de-mouton de Kinsuka-pompage’’

This post has already been read 401 times!

L’Honorable Laurent Batumona veille aux intérêts de la population. A quelques jours des festivités de fin d’année, il souhaite que certains travaux qui relèvent du programme d’action du Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, soient finis. A cet effet, il est d’avis que le Président de la République pourrait offrir aux Kinois et kinoises cet ouvrage comme cadeau de fin d’année 2019. Mais, les embouteillages ne finiront qu’avec la fin des travaux de construction des avenues Tourisme et de l’Ecole. C’est grâce à un algorithme de l’OVD et de Crec 8, une entreprise chinoise, que les travaux de construction de Saut-de-mouton de Kinsuka-pompage dans la commune de Ngaliema soient presque finis.

Alors que le mois des festivités, Nativité et Nouvel An, approchent, les travaux de construction de saut-de-mouton de Kinsuka-pompage sont presque finis. Contacté, le Président du Mouvement de Solidarité pour le Changement (MSC), Laurent Batumona a soutenu : ‘’les travaux sont presque finis. Ils restent que  les travaux des voies principales notamment, les avenues Tourisme et de l’Ecole, jadis Rond-point Pompage,  qui sont en train d’être achevés. Ils pourront prendre fin avant la fin du mois de décembre 2019’’. L’idée de Félix Tshisekedi Tshilombo est donc de réguler le flot de véhicules en évitant les ralentissements intempestifs dans la capitale de la RDC.

Il a estimé que la circulation sera fluide après les travaux de finissage des avenues secondaires dont les travaux s’accélèrent à un rythme rassurant. Les jours approches, les automobilistes auront de la chance, ils n’auront pas à attendre des heures dans leur voiture parce que qu’un embouteillage, sans cause apparente, se désagrège de lui-même, a-t-il rassuré. Mais bientôt, les bouchons fantômes ne seront sans doute qu’un mauvais souvenir, grâce à un algorithme développé par l’Office de Voirie et Drainage et l’Entreprise chinoise CREC 8.

Sur place, les gens se sont exprimés. Le problème de ces embouteillages ne sont pas la conséquence ni des travaux, ni d’accidents, selon Lukumwena Paul, Enseignant de son état. Ce sont plutôt les fruits de changements de rythme imprimé par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo.  Matondo Dinamuini Masevo, vendeuse des friperies, le long de tôles bleues clôturant l’ouvrage, soixantaine révolue, s’est intéressée pour faire valoir son impression: ”Papa  journaliste, ici à Kinshasa, il y avait quelqu’un qu’on a appelé Kakoko ‘’dieu du ballon’’. Nous, nous avons Fatshi dieu de solution immédiate. Vous ne pouvez pas vous imaginez notre joie. Observez bien les gens ne se fâchent plus parce que ils sont conscients que d’ici là la route sera ouverte; la solution attendue autant d’années est là ”.

Pour un agent de l’OVD, qui a requis l’anonymat, le saut-de-mouton n’empêchera pas les embouteillages à Pompage aussi longtemps que les travaux de deux avenues ne sont pas finis. Le saut-de-mouton  ne sera pas vraiment une  solution si on livrait seulement la partie supérieure qui est finie.   

La construction de Saut-de-mouton est une promesse ferme du Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo faite aux Kinois et kinoises dans le cadre de son programme d’urgence de ses premiers cent jours.  Celui érigé à Kinsuka-Pompage, fait partie de dizaines autres Sauts-de-mouton, qui sont en train d’être construits dans la mégapole Kinshasa notamment, sur le boulevard du 30 juin, sur le boulevard Lumumba et sur l’avenue de libération ex 24 novembre.

Leur construction va permettre de parer à l’épineux problème des embouteillages, lesquels empêchent les Kinois à vaquer à leurs occupations. Long de plus de 200 m et d’une largeur de 8 m, avec deux voies de passage de véhicules, aller-retour, cet ouvrage non seulement embellit la capitale Kinshasa, mais également,  la modernise. A en croire les ingénieurs concepteurs, il a une durée d’un siècle.

Peter Tshibangu