Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Me Jean Claude KATENDE : « Soyons des leaders humains »

Me Jean Claude KATENDE : « Soyons des leaders humains »

This post has already been read 666 times!

Un jour, on a posé cette question à Monsieur Nelson MANDELA : «Quel est le leader qui vous a beaucoup marqué dans le monde ? ». Il n’a pas cité le nom de quelqu’un, mais il a dit que tout leader humain me marque beaucoup. Personnellement, j’ai été très troublé par cette réponse. Je me suis posé deux questions : Pourquoi n’a-t-il pas cité les noms de tous ces leaders mondiaux de notre temps, par exemple OBAMA ? Qu’est-ce qu’il entendait par « humain ? » Par humain, je crois qu’il entendait un leader sensible aux problèmes du peuple ou un leader qui a un cœur compatissant ou encore un leader capable de tout sacrifier pour sortir son peuple de la souffrance ou de la misère.

Monsieur MANDELA avait effectivement raison au regard des réalités que beaucoup de peuples vivent dans beaucoup de pays à travers le monde dont la République Démocratique du Congo. Dans nos pays, beaucoup de leaders politiques ne sont pas sensibles à ce qui touche les populations. Ils sont maîtres en polémique autour des noms des individus et de leur positionnement politique et social. Ils consacrent trop peu de temps à réfléchir aux préoccupations du peuple. En République Démocratique du Congo, combien de leaders politiques se préoccupent de ce qui se passe à BENI ? Combien sont préoccupés par ce qui se passe dans les quartiers périphériques de la ville de Kinshasa où les gens vivent dans une grande pauvreté et sans le minimum pour vivre ? Combien sont préoccupés par ce qui se passe dans l’arrière-pays où les gens vivent dans l’insécurité, dans la précarité totale ? Comment dans une crise comme celle que connait la République Démocratique Congo, peut-on encore consacrer du temps à faire des déclarations qui contribuent à diviser le peuple déjà meurtri par la misère et à l’entrainer dans des querelles stériles ? Les querelles qui renforcent l’animosité et la violence au milieu des jeunes qui ont besoin d’encadrement pour mettre leurs forces et intelligence au service du développement du pays.

Ces leaders inconscients et irresponsables sont très nombreux. Et le malheur est qu’ils passent comme modèles aux yeux de nos jeunes dans les milieux politiques ou sociaux.

Ils sont guidés par le gain financier facile et leur positionnement politique, c’est tout. Que le peuple souffre ou pas, ce n’est pas leur problème.

Il est temps que nos jeunes s’éloignent de tout leader qui n’est pas humain. Tout leader qui créé de polémique pour son positionnement politique personnel doit être considéré comme ennemi du Congo et de la jeunesse. Il nous faut des hommes et femmes qui fassent la politique AUTREMENT.

Le Congo a besoin des leaders capables de lancer des débats sur ce que nous devons faire ensemble, quelle que soit notre appartenance tribale, politique ou sociale, pour sortir notre pays de ce qui se passe à BENI, de nous prendre en charge face aux Bororo ou tout simplement pour sortir notre pays de la misère. Ces leaders humains et préoccupés par les malheurs qui frappent notre pays sont où ?  Les jeunes doivent pousser leurs leaders politiques ou sociaux à devenir des leaders humains. Ce n’est pas avec les 3000 FC ou 5000 FC qu’on distribue aux jeunes à la fin des rassemblements politiques ou sociaux qu’ils vont bâtir leur avenir. Rendre les jeunes indépendants par le travail et l’autonomie financière doit devenir la préoccupation de véritables leaders humains. Par contre, on les maintient dans la pauvreté pour les exploiter au quotidien. Ce n’est pas BIEN. Il faut arrêter de clochardiser les jeunes dont le plus grand besoin est de bâtir un avenir stable pour eux, pour leur famille et pour le pays.

Il faut faire le tour de certains partis politiques pour voir comment les jeunes sont clochardisés. Ils manquent de tout et ils vivent aux dépens de leurs leaders inconscients et irresponsables. Disons NON à ce type de leadership médiocre qui ne vise pas le bonheur de tous.

Jeunes, réveillez-vous ! On s’est trop servi de vous.

Kinshasa, le 26 novembre 2019

Me Jean Claude KATENDE (Whatsapp + 243811729908)

Gardien du Temple