Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

9ème Congrès de la Société congolaise de Gynécologie et obstétrique : Félix Momat expose sur l’accouchement sur utérus cicatriciel en milieu peu nanti

9ème Congrès de la Société congolaise de Gynécologie et obstétrique : Félix Momat expose sur l’accouchement sur utérus cicatriciel en milieu peu nanti

This post has already been read 81 times!

Il s’est tenu du mercredi 27 au vendredi 29 novembre 2019 au Pullman Grand hôtel de Kinshasa, le 9ème congrès de la Société congolaise de Gynécologie et obstétrique, SCOGO. Présent à ces assises, le Vice-ministre du budget, Félix Momat, a axé son exposé sur l’accouchement sur utérus cicatriciel en milieu peu nanti, extrait tiré de sa thèse en juillet 2017, avec comme sujet : «accouchement sur utérus cicatriciel dans trois régions de la République démocratique du Congo-sud, ouest et centre : Etude des déterminants de l’issue fœto-maternelle et de l’épreuve utérine».  Cette activité scientifique avait pour objectif celui d’améliorer la qualité de la prise en charge en gynécologie et obstétrique en RD Congo.

Dans le souci d’apporter une contribution à la prévention du risque de morbi-mortalité maternelle en cas de parturition sur utérus cicatriciel dans un environnement obstétrical à ressource limitée, le professeur Félix Momat Kitenge a mené une étude dans 4 différents sites en RDC, à savoir : les Cliniques Universitaires de Lubumbashi, l’Hôpital Sendwe de Lubumbashi, l’Hôpital de l’Amitié Sino-Congolais de Kinshasa et l’hôpital Général de référence de Bipemba de Mbuji-Mayi. Cette étude lui a permis d’identifier 4 déterminants de l’issue fœto-maternelle lorsque l’accouchement par voie basse est indiqué sur utérus cicatriciel. Il s’agit de l’âge maternel, la hauteur utérine, la présentation du fœtus et la rupture des membranes à l’admission. De ces 4 déterminants, un score a été défini appelé «SCORE DE PAUM», score qui permet de choisir objectivement la voie d’accouchement quand une gestante porteuse d’un utérus cicatriciel se présente à la maternité en milieu peu nanti.

Cette étude, «première du genre en République Démocratique du Congo, en particulier, et en Afrique, en Général, a le plus grand mérite de banaliser les accouchements sur utérus et de rassurer toutes les femmes antérieurement césarisées lorsqu’elles sont porteuses d’une nouvelle grossesse, a fait voir Félix Momat.  Au cours de la même journée, il a modéré le panel portant sur le thème «Morbi-mortalité maternelle», occasion pour lui de démontrer à cet aréopage des scientifiques ses talents de Professeur, Gynécologue-Obstétricien. Le Vice-ministre du Budget, hormis son riche exposé, a promis l’implication du Chef du Gouvernement central, Sylvestre Ilunga, à travers la SCOGO, pour sauver la vie des femmes qui donnent vie. «Le Premier ministre Sylvestre Ilunga compte soutenir les activités de la SCOGO en vue de sauver davantage des vies des femmes, mères et enfants», a-t-il dit.

Ornella Muleka