Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

A travers une pétition contre sa déchéance : Jeanine Mabunda mise à l’abri de ses détracteurs

A travers une pétition contre sa déchéance  : Jeanine Mabunda mise à l’abri de ses détracteurs

This post has already been read 208 times!

S’opposant à la pétition sur la déchéance de la Présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, le Fonds pour la Femme Congolaise (FFC) a initié, de son côté, une action en opposition contre cette déstabilisation. La pétition de cette structure a été signée par plus de deux milles personnes jusque-là et se trouve, depuis le 22 novembre dernier, sur les tables des bureaux de toutes les institutions de la République.

C’est de concert avec plusieurs organisations de la société civile que le Fonds pour la Femme Congolaise (FFC) s’est porté fort d’initier cette pétition de soutien à la Présidente de la Chambre basse du Parlement. Par cette occasion, le FFC dénonce les comportements et pratiques discriminatoires dont les femmes font souvent l’objet. Cette structure ajoute que de cette démarche découle une question majeure de la participation de la femme au développement. Comme pour dire que l’éjection de la Présidente de la chambre basse sous-entendrait un manque de considération ainsi qu’un rejet à la participation des femmes à l’émergence du pays, souligne-t-elle.

Pour le Fonds pour la Femme Congolaise, les membres du FCC qui accusent ‘’à tort Jeanine Mabunda d’incompétence voire de manque de leadership politique, ne sont simplement que des ennemis de la République Démocratique du Congo’’. Citant d’autres sources, cette organisation estime que la colère de ce poignet de membres mécontents serait une question de la rétribution des richesses. C’est-à-dire du ‘’fait de la volonté de Jeanine Mabunda de revoir à la baisse les honoraires alloués aux députés nationaux en vue d’établir un équilibre salarial avec les enseignants et fonctionnaire de l’Etat’’, renchérit-elle.

Cyprien Indi