Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Ligue de champions : V. Club trébuche en Algérie, Mazembe démontre sa force de frappe à Lubumbashi

Ligue de champions : V. Club trébuche en Algérie, Mazembe démontre sa force de frappe à Lubumbashi

This post has already been read 82 times!

La phase de groupes de la 24ème édition de la Ligue de champions de la Caf, a mal commencé pour l’AS V.Club de Kinshasa, alors qu’elle a souri au Tout-Puissant Mazembe Englebert, qui a ainsi scellé ce bon début du mini-championnat avec les festivités de son 80ème anniversaire depuis sa création.

V.Club a été battu (0-1) par la Jeunesse Sportive de Kabylie, le vendredi 29 novembre, au stade du 1er novembre, en Algérie, tandis que Mazembe a écrasé le Sporting Club Zamalek d’Egypte 3-0, samedi 30  novembre, au stade de TP Mazembe, à Lubumbashi.

La deuxième journée, c’est déjà le week-end prochain, soit dans une semaine. V.Club recevra le Raja Club Athlétique du Maroc, au stade des Martyrs de la Pentecôte, à Kinshasa, pendant que Mazembe se déplacera du côté de la Zambie pour jouer contre Zesco United. V. Club-Raja, ce sera les retrouvailles entre les deux équipes qui ont disputé la finale de la 15ème édition de la Coupe de la Confédération, remportée par les Marocains (4-1/3-1) sur l’ensemble de deux matches. Le public vclubien garde un mauvais souvenir de cette équipe de Raja qui leur a pris la Coupe à Kinshasa, un certain 2 décembre 2018. Une année plus tard, revoici Raja Club Athlétique dans ce même stade des Martyrs.

L’unique but encaissé en Algérie à la 66ème minute d’une frappe limpide de Toufiki Addadi devant la JSK devra servir de leçons à Florent Ibenge et ses poulains, pour bien préparer cette rencontre contre les Marocains, cueillis à froid par les Tunisiens d’Espérance de Tunis dans leur première sortie.

La force Mazembe

Pour leur part, les Corbeaux se déplaceront avec un moral calme en Zambie, après avoir brillamment réussi leur entrée en la matière devant Zamalek.

Un match très engagé pour les Corbeaux qu’il fallait à tout prix gagner pour prolonger la fête du 80ème anniversaire de l’équipe, disait le coach Pamphile Mihayo vendredi à la conférence de presse d’avant match. Mihayo était même déjà optimiste : « si la communion entre supporteurs et joueurs fonctionne, nous allons marcher sur cette équipe de Zamalek. A nos supporteurs de venir accompagner l’équipe. Je me focalise sur les jeunes qui n’ont jamais affronté un grand public et une grande compétition. Applaudissons-les mais surtout encourageons-les lorsqu’ils perdent les ballons pour qu’ils se libèrent…»

Sur terrain, les Corbeaux vont dominer la première partie sans marquer le moindre but. La mi-temps interviendra sur un score vierge (0-0).

A la reprise, Mihayo opère un seul changement, il sort Chico Ushindi et fait monter Patou Kabangu Mulota, sur qui, curieusement, passeront les trois buts de la soirée. Son premier centre, il le dépose sur la tête de Jackson Muleka à la 60èmeminute, qui va ouvrir le score à la grande satisfaction d’un public en fête.

Pas pour longtemps, Patou Kabangu revient avec son deuxième centre qui va trouver Trésor Mputu Mabi à la 66ème minute, lui aussi dans son grand jour pour le deuxième but.

Pendant ce temps, c’est la fatigue qui assiège le camp des Egyptiens, tenants du titre de la dernière Coupe de la Confédération de la CAF. Et comme il fallait vraiment en finir avec cette équipe de Zamalek, le vieux Corbeaux de 33 ans, Patou Kabangu, c’est de lui qu’il s’agit, reviendra encore pour son troisième centre, encore sur la tête de Muleka (84ème), pour le troisième but, signant ainsi son double dans ce match. Kabangu lui en est sorti avec trois passes décisives. Allez-y les Corbeaux.

EG