Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RDC : Jean-Marie Ntantu-Mey dénonce des irrégularités du 2ème Forum de la société civile

RDC : Jean-Marie Ntantu-Mey dénonce des irrégularités du 2ème Forum de la société civile

This post has already been read 96 times!

Président du Comité des sages du cadre de concertation nationale de la société civile (CCNSC), Jean-Marie Ntantu Mey a indiqué que le 2ème forum national de la société civile lancé le 27 novembre a écarté plusieurs plateformes citoyennes, au profit de sous embranchements de mêmes organisations se trouvant dans des provinces. Interrogé, le weekend dernier, il a fait savoir que l’Union européenne et l’Asbl suédoise Diakona seraient de connivence dans cette démarche, en faisant notamment de la CCNSC ‘’une propriété privée et de désordre’’.

Jean-Marie Ntantu Mey regrette des irrégularités dans l’organisation de ces assises pourtant destinées, a-t-il noté, de créer un espace d’échanges et d’interactions entre toutes les organisations de la société civile et les structures étatiques, les partenaires scientifiques, techniques et financiers. Ce, avec pour but de contribuer à l’émergence d’une société congolaise moderne, juste, responsable et ordonnée vis-à-vis d’elle-même et de ses partenaires internes et externes, pour assurer un développement national harmonieux et intégral. «Le présidium et le secrétaire technique ont ignoré les autres organes dans la préparation et l’organisation du 2ème forum », a dit JM Ntantu-Mey, signalant en même temps que, sur les 26 provinces de la RDC, les représentants d’au moins 24 sont issus d’une seule plateforme de la société civile qui constitue le seul cadre des concertations. «Le bureau a de la faiblesse parce qu’il est manipulé quelque part. Le présidium également est manipulé, c’est pour cela, tous ceux qui gèrent, les présidents provinciaux du CNS, sont presque tous d’une seule plateforme, Société civile et forces vives. Dans ce cas, nous devons briser le silence», a renchéri Ntantu-Mey.

Par ailleurs, Ntantu Mey a stipulé que le comité organisateur de ces assises serait dicté par l’UE, via l’Asbl Diakonia, qui a émis les invitations avec des critères qu’il qualifie ‘’d’inconnus’’.  En outre, ces assises, a-t-il rappelé, se sont tenues sans la majorité des membres  du bureau sortant, même l’Alliance des acteurs de la société civile était mise à l’écart, sous prétexte d’un changement de régime. « Comment l’Union Européenne qui est prompte à sanctionner les acteurs politiques non respectueux des droits de l’Homme et de la démocratie, soutient les irrégularités et le manque de démocratie au sein de la société civile, pour la mise en place de son cadre fédérateur qui n’est pas du tout fédérateur et qui ne le sera jamais… », a-t-il  lancé.  A l’en croire, l’Union Européenne n’aurait pas dû financer ce forum, mais plutôt inviter d’abord les membres de la société civile pour une réunion d’évaluation.

La Pros.