Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Beni, gestion des catastrophes naturelles,… : Gilbert Kankonde et Aimé Ngoie Mukena éclairent les élus du peuple

Beni, gestion des catastrophes naturelles,…  : Gilbert Kankonde et Aimé Ngoie Mukena éclairent les élus du peuple

This post has already been read 263 times!

La plénière d’hier mercredi 4 décembre 2019 était plus que nécessaire pour la représentation nationale. Cette dernière, tenant à ses prérogatives constitutionnelles, était appelée à s’imprégner des informations sur la situation sécuritaire à l’Est de la RDC et des mesures arrêtées en vue du rétablissement de la paix à Beni, au Nord-Kivu. Pour ce faire, deux membres du Gouvernement ont été conviés à la plénière pour éclairer la lanterne des élus du peuple sur des questions d’actualité relatives aux catastrophes naturelles et les tueries à Beni.

Le Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur et de la sécurité, Gilbert Kankonde, a, dans ses éléments des réponses, évoqué les causes proches et lointaines de dernières inondations à Kinshasa ainsi que les mesures envisagées par le gouvernement sous l’autorité du chef de l’Etat. Une aide substantielle a été débloquée pour venir en aide aux sinistrés et familles éplorées. Concernant Beni, les FARDC ont lancé depuis octobre dernier une offensive contre les groupes armés dont l’ADF. « La traque des groupes armés par les forces armées est appuyée par la police, la mission d’inspection, de contrôle et d’évaluation des unités de la police nationale, le suivi par l’inspection générale des FARDC de l’exécution des mesures prises, la collaboration étroite entre la population civile à travers la mise en service du numéro vert qui est le +243820800001, le renforcement du dispositif de collecte des renseignements,  l’activation du centre de coordination des opérations ainsi que la mise en place du dispositif d’alerte et de sécurisation de différents centres», a déclaré Gilbert Kankonde.

Complétant le vice-premier ministre de l’intérieur, Aimé Ngoy Mukena, ministre de la défense a expliqué la détermination des FARDC à mettre fin à cette situation qui dure depuis 20 ans. Il a sollicité l’augmentation du budget alloué aux forces de sécurité. Au tableau des résultats, selon le Ministre de tutelle, les FARDC ont déjà neutralisé 4 sur 6 leaders des ADF. Il a signifié également que plusieurs villages et sites ont été déjà récupérés par les forces congolaises. Tout en insistant sur la sincérité des dirigeants congolais, le Ministre de la défense a, dans ce même chapitre, appelé les Députés nationaux à davantage de soutiens et sensibilisation de la population en vue d’une victoire certaine.

Pendant que les deux membres du Gouvernement Ilunga Ilunkamba étaient dans la salle du congrès du Palais du peuple pour s’expliquer devant les députés sur des questions d’actualité relatives aux catastrophes naturelles et les tueries à Beni, le VPM Gilbert Kankonde a été ‘’pris à partie’’ momentanément par deux Députés, élus du Kongo Central, Adrien Poba et Papy Mantezolo, élus respectivement de Boma et de Luozi. Ces derniers reprochent au VPM de l’Intérieur le fait d’avoir réhabilité le gouverneur du Kongo Central, Atou Matubuana, après sa suspension. Puisque celui-ci  était cité par le Procureur général près la Cour de cassation comme commanditaire du scandale sexuel du 25 août qui impliquait le vice-gouverneur, Justin Luemba Makoso, et l’assistante du Gouverneur, Mimi Muyita. De ce fait, les deux élus du Kongo Central qui se sont montrés visiblement agressifs, ont été renvoyés immédiatement de la salle du congrès de Palais du peuple à cause de cet acte qui met en cause l’honorabilité de ces élus nationaux.

Merdi Bosengele