Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

[Elue présidente de la commission Relations extérieures au Sénat] Francine Muyumba : «Mes compétences ne sont plus à démontrer dans le domaine diplomatique»

[Elue présidente de la commission Relations extérieures au Sénat] Francine Muyumba : «Mes compétences ne sont plus à démontrer dans le domaine diplomatique»

This post has already been read 290 times!

Le mercredi 4 décembre 2019, le Sénat a procédé à l’élection des membres des bureaux des commissions permanentes ainsi que du comité de conciliation et d’arbitrage. Après consultation, chaque commission a voté ses 4 membres qui devront la représenter. Francine Muyumba a été choisie en tant que présidente de la commission en charge des relations extérieures. Un choix qu’elle considère comme un honneur au regard de ses compétences en matière de la diplomatie.

A l’issue de ces élections qui ont mis en place le président, le vice-président, le rapporteur et les rapporteur adjoint de chaque commission, Francine Muyumba, ancienne présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse, a exprimé son satisfécit pour son élection audit poste.  « C’est un honneur pour moi d’être placée à la tête de cette commission. Considérant tout ce que j’ai fait à l’international notamment, dans la diplomatie, il est tout à fait normal de me revoir ou me proposer à ce poste», a-t-elle affirmé.

Pour elle, c’est un travail qui sera abattu en équipe, par  l’ensemble du bureau de cette commission qui est composée de quatre personnes. «Nous allons ensemble travailler pour les intérêts de notre pays, en général et, en particulier, pour le intérêts du Sénat. Nous avons des aînés au sein de cette commission qui nous ont précédés dans ce domaine notamment, l’ancien vice-président du sénat, l’ancien vice-ministre des affaires étrangères et le 1er vice-président du Sénat qui font également partie de cette commission. C’est une grande commission car, je suis entourée des doyens », a-t-elle laissé entendre.

Son élévation comme présidente de ladite commission prouve aussi, à l’en croire, la confiance que ces doyens placent en une nouvelle génération parce que la relève doit être préparée.  Avec les deux mandats assumés au sein de l’Union panafricaine de la jeunesse, ses compétences ne sont plus à démontrer dans le domaine diplomatique. « Mes compétences ne sont plus à démontrer dans le domaine diplomatique parce que vous savez tous que nous étions à la hauteur au niveau de l’Afrique avec deux mandats au sein de l’UPJ. Nous avons sillonné le monde et travailler avec de grandes personnalités. Je pense que c’est tout à fait normal et je mérite d’être là pour servir mon pays à travers le Sénat. Je me sens très protégée parce que je serai bien encadrée », a lâché Francine Muyumba, avec fierté.

Il sied de préciser que le choix de 32 membres des bureaux des commissions permanentes a été définitivement acquiescé au cours de cette séance plénière. Il s’agit des commissions ci-après : la commission politique, administrative, juridique et droite humains ; la commission des relations avec les institutions provinciales et les entités décentralisées ; la Commission économique, financière et de la bonne gouvernance ; la commission des Relations Extérieures ; la commission socioculturelle, genre , famille et enfant ; la commission Défense, Sécurité et Frontières ; la commission Environnement, développement durable, ressources naturelles et tourisme ; et enfin , la commission  infrastructures et aménagement du territoire.

Dorcas Nzumea