Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Baptême du Dictionnaire quadrilingue ‘’Nganuliro’’ : «C’est un multilinguisme d’échanges, il n’est pas un frein, mais il est plutôt un moteur d’échanges et d’insertions » (Denise Nyakeru)

Baptême du Dictionnaire quadrilingue ‘’Nganuliro’’ : «C’est un multilinguisme d’échanges, il n’est pas un frein, mais il est plutôt un moteur d’échanges et d’insertions » (Denise Nyakeru)
Spread the love

This post has already been read 133 times!

La première dame de la République Démocratique du Congo, Denise Nyakeru Tshisekedi, a parrainé le dictionnaire quadrilingue « Nganuliro » de l’écrivain congolais Rogers Mufungambaka, au cours d’une cérémonie de vernissage organisée vendredi 29 novembre dernier dans un auditorium du fleuve Congo hôtel. Dans la foulée, l’épouse du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a laissé entendre que ce dictionnaire Nganuliro : ‘’C’est un multilinguisme d’échanges… Il n’est pas un frein, mais il est plutôt un moteur d’échanges et d’insertion’’. En même temps, elle a salué la promotion de ce moteur d’échanges, tout en encourageant l’auteur de ce travail laborieux, Mr Rogers Mufungambaka.

Ainsi, la marraine de la cérémonie reste, par ricochet, convaincue que cette œuvre est un défi qui s’inscrit dans la valorisation de la culture congolaise, et en même temps dans le programme d’urgence de 100 jours du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi. Pour la première dame de la RD. Congo, la langue constitue non seulement un instrument de communication mais aussi un outil de cohésion et de compréhension entre les peuples. Le dictionnaire quadrilingue ‘’Nganuliro’’, dit-elle, est pour le peuple congolais un enrichissement. Aussi, a-t-elle indiqué, que c’est un moyen de développement et de la promotion des valeurs culturelles congolaises que prône le Chef de l’Etat Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo dans son programme d’urgence de 100 jours de développement de la RD Congo. «Cette œuvre constitue non pas un frein, mais plutôt un moteur d’échanges et d’insertions», insiste-t-elle.

D’après la distinguée première dame, la République démocratique du Congo est un pays qui peut se prévaloir de cette richesse inouïe, à savoir, disposer de plusieurs langues et dialectes, les uns aussi riches que les autres. « Après avoir parcouru ce document, je suis convaincue du fait que par son appropriation et son usage, les locuteurs du mashi, du kiswahili, de français et de l’anglais s’offriront une occasion propice pour dépasser les frontières, pour se connaître, pour se comprendre et pour partager ce qu’ils ont en commun et de beau, les uns avec les autres », a ajouté la première Dame de la République. Denise Nyakeru Tshisekedi n’a pas tari d’éloges à l’endroit de cette œuvre titanesque ‘’dictionnaire quadrilingue Nganuliro’’.

Au finish, elle a félicité et encouragé le travail opiniâtre qu’a battu l’écrivain Rogers Mufungambaka. Il sied de noter par ailleurs que le dictionnaire Nganuliro compte 1.328 pages, et il est écrit en quatre langues, en l’occurrence mashi, swahili, français et l’anglais.

Cyprien Indi