Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Revoir le calcul !

Spread the love

This post has already been read 10763 times!

«Un mariage sans le moindre amour, ni sincérité, est d’avance voué à l’échec ». Les prêtres, ceux qui célèbrent les noces à longueur des journées peuvent en témoigner. Ces derniers se trompent parfois notamment, à cause de l’imperfection humaine. Mais, ils ne peuvent aucunement remettre en question cette assertion qui se fonde largement sur une vérité  indubitable. Ce n’est qu’un secret de polichinelle, on le sait. La coalition au pouvoir FCC-CACH, pointée d’une union contre-nature par les uns, n’aspire plus confiance pour les autres. Les actes en disent long. Parlant des uppercuts politiques entrecroisés, de Kimono avant-gardiste, de la bible insolite brandit par un cadre membre de l’Union, ajouter à cela l’affaire ‘’maitre-nageur’’, eh bien, la ‘’théâtralisation’’ de l’arène politique monte d’un cran au lieu que les questions majeures soient traitées dans l’optique de produire des résultats escomptés et de faire avancer le pays. Puisque les 80 millions des congolais qui se préparent à festoyer les festivités du nouvel an et de la naissance de l’enfant Jésus, attendent beaucoup, vraiment beaucoup de ses dirigeants.

Hélas ! Jusque-là, même après l’alternance pacifique et démocratique au sommet de l’Etat, aucun signe du bonheur ne faufile à l’horizon. Conséquence, le pays tourne au ralenti. Comme pour dire que depuis l’avènement d’un nouveau Chef de l’Etat, ‘’Fatshi’’, le train qu’est la RD Congo marche en titubant, à l’image d’une navigation à vue donc la destination s’avère incertaine et très lointaine. Dieu seul sait comment ça va finir. Les protagonistes politiques, principalement les gouvernants, ne devraient-ils pas ‘’revoir leur calcul’’ afin de trouver une autre formule, magique soit-elle, au nom du développement global du pays de Lumumba-Mzee ? Pourquoi ne pas, par exemple, signer un pacte avec ‘’l’Eternel Tout- puissant’’ pour que la paix revienne à l’Est du pays ? Pourquoi ne pas faire régner la justice convenablement afin de sanctionner ceux qui construisent dans les zones interdites ? Cela éviterait à ce que le pays puisse pleurer ses morts à chaque fois que la pluie s’abatte sur le sol congolais. Marre d’enterrer nos morts. Marre de marcher à reculant. Le Congo, le ‘’grand Congo’’, classé dans le listing des Etats en faillite, vaut plus que cela. Scandale géologique, aujourd’hui, plus que jamais, son nom n’est que l’ombre de la risée du monde. Pourtant, son éclosion n’est-elle pas l’affaire de tous ? Effectivement. Mais le go devrait à tout prix être donné à partir du sommet. Le chemin étant balisé, le discours à la Nation  que devra prononcer le Chef de l’Etat d’ici là, doit interpeller tout le monde. Car, après l’alternance, l’objectif n’est plus de faire une fausse route. Sur base de ses acquis, le calcul devrait être revu pendant qu’il est encore temps. Il est temps de rectifier les tirs si possible. Il est temps de ne plus promettre, mais de dire ce qu’il faut faire, comment le faire et quand le faire, pour que la RD Congo accède finalement à une nouvelle ère, celle de l’émergence et du développement durable. A bon entendeur, salut.

La Pros.