Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Lamuka : Fayulu annonce le retour, Muzito mobilise

Lamuka : Fayulu annonce le retour, Muzito mobilise

This post has already been read 651 times!

Certainement, il s’agit encore d’une manière pour lui de prouver qu’il est toujours capable de glaner les foules. Martin Fayulu Madidi annonce son retour qu’il veut fracassant ce dimanche 15 décembre, après plusieurs semaines à l’étranger. Déjà, Adolphe Muzito, son compagnon dans l’idéologie de la vérité des urnes et actuel coordonnateur du présidium de la coalition Lamuka, mobilise pour cette arrivée du Président du parti Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé). Ce candidat malheureux à la présidentielle de 2018 entend-il adresser un message, dès son arrivée, sur la place Echangeur de Limete, font savoir certains cadres de son regroupement politique.

La population congolaise, principalement les kinoises et les kinois, vont, une fois de plus, assister à une procession made in Fayulu. Toutefois, il est difficile de savoir, pour l’heure, si l’accueil et l’engouement seront les mêmes qu’avant. C’est-à-dire, comparativement aux premiers jours qui ont suivi l’élection et la prise des fonctions de Félix Tshisekedi Tshilombo en tant que Président de la République.

Cependant, un des points positifs de Fayulu Madidi serait essentiellement le fait qu’il bénéficie de l’appui, sans détour, de son pair de la lutte pour la vérité, Adolphe Muzito, désormais dans les rênes de Lamuka, après remise-reprise avec Jean- Pierre Bemba.

En effet, loin de lutter, au sens propre, en faveur des intérêts de la population, du point de vue social ou encore sécuritaire, le nouveau coordonnateur de Lamuka s’aligne politiquement dans l’optique d’un dialogue, tel que souhaité par l’homme de Faden house. Ce dernier qui a proposé ces négociations politiques en vue d’une transition de 18 mois qui passe par l’instauration du Haut conseil de réforme institutionnelle.

C’est, sans doute, dans le sens de ce soutien qu’Adolphe Muzito a composé son bureau politique de Lamuka avec des acteurs politiques qui, au-delà de la présente réalité estampillée de l’approbation du fils prodige de l’Udps par plusieurs, n’admettent guère la victoire et la présence de Tshisekedi Tshilombo comme cinquième Chef de l’Etat.

D’ailleurs, du nombre des membres de l’actuelle cellule politique, il y a notamment Steve Kivwata, Eve Bazaïba ou encore Devos Kitoko, principalement, cadre de Nouvel Elan, secrétaire générale du MLC et secrétaire général de l’Ecidé ; tous connus pour leurs déclarations poignantes, à la rechercher de la vérité.

Ballottages 

A point nommé, il va sans dire que Martin Fayulu profitera de ce retour pour mettre les points sur les i concernant les enjeux de l’heure dans le pays. Et ce, surtout que son arrivée intervient deux jours après le discours de ce vendredi du Président de la République sur l’état de la nation. Au regard de la situation, le numéro Un de l’Ecidé va jouer aux tacs  face aux tics que renverra l’adresse du Chef de l’Etat.

D’ores et déjà, Martin Fayulu, imperturbable dans ses démarches, a soulevé, mardi dernier, à travers France 24, que les violences qui sévissent à l’Est sont tributaires à une ‘’faillite de l’Etat’’. « Des gens qui sont là ne peuvent pas assurer la sécurité des citoyens. Et les citoyens n’obéissent pas au mot d’ordre de ceux qui sont à la tête du pays aujourd’hui, parce qu’ils ont été nommés et donc n’ont aucune légitimité », avait-il déclaré lors de sa dernière sortie médiatique.

Corneille Lubaki