Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

ABA : il était une fois Roger Botembe

ABA : il était une fois Roger Botembe

This post has already been read 2022 times!

Roger Botembe est né le 4 mars 1959. Il fut professeur associé et chef de section Arts plastique à l’académique des Beaux-arts et directeur de la coopération internationale et de la promotion à l’institut des musées nationaux du Congo depuis 2006. Artiste peintre de renommée internationale et enseignant à l’académie des Beaux-arts, il est décédé mardi 24 décembre 2019, en Afrique du  sud, où il était transféré pour des soins médicaux.

Maître Botembe a œuvré de 1981-1982 à l’atelier de Samir Zarour à Abidjan en Côte-D’ivoire à l’institut National des Arts et a obtenu le diplôme de 2ème degré en peinture. Monumental de l’Académie royale des Beaux-arts de Bruxelles, Ce qui l’a poussé  en 1992, de créer sa composition ‘’Les ateliers Botembe’’, comme école d’Art africain contemporain, qui l’amène à créer à partir de 1999, «Trans-symbolisme» comme courant de renaissance» de cette forme artistique. L’artiste a participé à plusieurs expositions individuelles et collectives en République Démocratique du Congo comme à l’étranger. Il s’agit du centre culturel Français de Kinshasa en 1978 et à l’Université de Kinshasa en 1980, au centre culturel d’Auderghem, en Belgique en 1984, au Musée Alice et David Van Bever, en Belgique (1985) ainsi que des nombreuses expositions personnelles au Centre Wallonie Bruxelles (CWB), au Grand Hôtel de Kinshasa et à l’Académie des Beaux-arts (ABA)

Avec « trans-symbolisme », son courant, Roger Botembe a eu à réaliser, en majorité des toiles essentiellement orientées sur l’illustration des personnages en forme des masques. Pour cela, il a reçu  de nombreux prix. C’est le cas des prix d’Excellence de la ville de Bruxelles et Médaille d’Or du gouvernement Belge en 1986, le prix CICIBA 5ème  biennale d’art bantou contemporain, Brazzaville, République du Congo en 1992.

En 2011, il a décroché le prix de « Bâtisseur univers 2004 de la paix de l’UNESCO pour l’Afrique centrale, et la médaille en bronze du « Mérité Art et science »en RDC.

L’artiste ne meurt jamais, dit-on, Maître Roger Botembe restera à jamais à travers ses œuvres. Bravo l’artiste !!!

Richard Mfumu