Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

[Crise à répétition dans les Assemblées provinciales] Kinshasa : Célestin Tunda au four et au moulin !

[Crise à répétition dans les Assemblées provinciales] Kinshasa : Célestin Tunda au four et au moulin !

This post has already been read 541 times!

*Loin d’être une course au prestige, tel que peut se l’imaginer le commun des mortels, servir une nation exige un labeur titanesque. Cela a, une fois de plus, été démontré par Célestin Tunda ya Kasende, Vice-Premier Ministre, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux. Ce dernier a reçu hier, jeudi 9 janvier 2019, une délégation d’experts dans le cadre de la commission interministérielle qu’il dirige, avec pour objectif de tabler en vue de mettre fin à la crise institutionnelle qui sévit le sommet de certaines provinces du pays de Lumumba. Il a, parallèlement, eu une séance d’échanges avec François Pujolas, Ambassadeur de la République de France en RDC, au sujet de la mise sur pied de l’Institut National de la Formation Judiciaire, INAFORJ en sigle. Une journée, certes, laborieuse à laquelle Tunda s’est livré pour tempérer les ardeurs et remettre de l’ordre dans ce secteur névralgique de la vie nationale qu’est la justice. 

Crise institutionnelle

Il sévit, depuis un certain temps,  dans l’agora politique congolaise une série de crise institutionnelle, plus particulièrement dans les institutions provinciales  notamment, au Kongo-Central, en Ituri, au Sankuru et au Haut-Lomami. Entre destitution – contestation – et revendication, les divisions n’ont cessé de s’amonceler sur la gouvernance. C’est dans ce cadre que le Premier Ministre a mis sur pied une commission interministérielle, en vue de remédier à ces contentieux qui ne sont pas de nature  à contribuer au progrès national.

Plan de sortie

La piste de la commission est la clé de voûte de ce problème à caractère national. Et celle-ci a été placée sous la direction de Tunda, VPM, Ministre de la Justice et Garde des sceaux, qui a planifié, pour ce faire, toute une série de rencontres et séances de travail dont la première étape a commencé hier avec les experts. Puis, elle sera suivie d’une séance avec des membres du gouvernement aujourd’hui, le 10 janvier 2019, avant qu’intervienne la clôture avec les gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces concernées, d’ici le lundi 13 janvier prochain.

Partenariat RDC-France

Sur un autre registre, le VPM s’est entretenu avec François Pujolas, Ambassadeur de la France en RDC. Cette rencontre a tourné autour de la mise sur pied de l’Institut National de la Formation Judiciaire, INAFORJ en sigle. En effet, ceci est un projet financé par l’Agence Française de Développement qui s’inscrit dans le volet de la justice, conformément à la volonté exprimée récemment par Félix Tshisekedi, Président de la République et Chef de l’Etat, lors de son discours sur l’état de la nation. Un échange fructueux et très prometteur, a commenté l’Ambassadeur à l’issue de cette rencontre.

Peter Ngoyi