Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

«L’homme qui répare les femmes» : le film projeté au Musée national

«L’homme qui répare les femmes» : le film projeté au Musée national
Spread the love

This post has already been read 87 times!

Une réalisation de Thierry Michel et Colette Braekmann, ce film est un vibrant hommage rendu au Prix Nobel de la paix, le Docteur Denis Mukwege, célèbre gynécologue et obstétricien congolais. Un condensé de sa lutte contre les violences dont sont victimes les femmes à l’Est de la RD Congo. Paru depuis 2016 et interdit de diffusion par le régime Kabila, cette œuvre a été  projetée à Kinshasa, le mercredi 12 février 2020, au Musée national de la République Démocratique du Congo.

Ce film  mythique : «l’Homme qui répare les femmes », le Dr Denis Mukwege résume sa lutte acharnée contre l’impunité dont bénéficiaient les auteurs des viols et massacres dans la partie  Est de la RDC et, la  particulière attention qu’il a porté sur les femmes victimes de ces actes de barbaries et d’agressions sexuelles, en vue de porter leurs doléances au-devant des instances internationales, d’où, il est présenté ici comme le « réparateur des femmes ».

Pour la petite histoire, ce visage emblématique de la médecine congolaise n’hésite pas de conduire à bon port son plaidoyer au niveau des puissances internationales notamment, à l’ONU, à Bruxelles, à la Maison Blanche… juste pour réclamer la justice en faveur de victimes d’agressions sexuelles et des actes de tuerie dont sont l’objet les femmes congolaises au quotidien de suite des différentes guerres qui écument la partie orientale de la RDC. En outre, il plaide aussi contre l’impunité des politiciens corrompus qui dans cette cacophonie, utilisent ces conflits comme un moyen de tirer plus de profit.

L’on note qu’en 2012, après qu’il ait échappé à une tentative d’assassinat, le docteur Mukwege reçoit le prix « Sakharov » en 2014. Après, toujours pour son combat inlassable pour la survie des femmes victimes de viol, il obtient le Prix Nobel de la paix,  pour couronner sa lutte contre les  atrocités sur les femmes et les enfants et la  dénonciation de l’impunité dont jouissent les coupables de ces affres. Depuis, il  bénéficie de la protection des forces  Onusiennes.

Cyprien Indi